Back to top

Situé au sud du Mexique, l’État d’Oaxaca est un véritable concentré de culture et de folklore au cœur de paysages époustouflants. Artisanat, gastronomie, architecture coloniale, cités antiques et coutumes indigènes, cette vaste région est extrêmement riche. Des montagnes arides aux plages tropicales, découvrez une terre de contrastes qui promet un voyage riche et inoubliable.

Oaxaca de Juárez, une ville captivante

oaxaca-de-juarez-une-ville-captivante

L’État d’Oaxaca, prononcez « Ouarhaca », tient son nom de son chef-lieu, Oaxaca de Juárez. La ville a été baptisée ainsi en hommage à Benito Juárez, un Indien zapotèque devenu le premier président démocrate du Mexique en 1858.

De son passé espagnol, la cité conserve ses ravissantes maisons coloniales aux couleurs joyeuses datant du XVIe siècle. L’église de Santo Domingo de Guzmán et la basilique de Nuestra Señora de la Soledad se distinguent dans le centre historique. Les rues sont bordées de nombreuses galeries d’art et de musées. Ne manquez pas de visiter celui dédié aux cultures, l’un des meilleurs musées régionaux du pays. Ses collections font prendre conscience de la richesse de l’identité indienne toujours vivante dans cet État. D’ailleurs, la diversité culturelle autochtone d’Oaxaca est célébrée tous les ans en juillet, lors de la grande fête populaire de Guelaguetza.

Promenez-vous sur le marché Juárez pour admirer la fabrication artisanale de tapis, ponchos, figurines de monstres multicolores et céramiques aux glaçures vertes et noires. Vous aurez l’embarras du choix pour l’achat de souvenirs. Vous dégusterez ensuite des spécialités culinaires dans une atmosphère authentique. Les tlayudas (grandes tortillas aux divers ingrédients), un plat au mole negro (sauce au chocolat) et les chapulines (sauterelles grillées épicées) figurent parmi les incontournables. Côté boissons, goûtez le tejate à base de maïs et de cacao. 

Grâce à son altitude de 1500 mètres au-dessus du niveau de la mer, Oaxaca de Juárez bénéficie d’un climat tempéré toute l’année. Elle mérite indéniablement une escale de quelques jours avant de partir explorer la région.

Des sites archéologiques classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO

des-sites-archeologiques-classes-au-patrimoine-mondial-de-l-unesco

Cette zone du Mexique a vu naître des civilisations précolombiennes, notamment les Zapotèques et les Mixtèques. Elles ont régné pendant 1500 ans avant l’arrivée des Espagnols au XVe siècle. Le nom d’Oaxaca provient d’ailleurs de la langue nahuatl et signifie « lieu près des acacias », en référence aux arbres qui poussent dans cette vallée.

Le site le plus intrigant est sans aucun doute celui de Monte Alban, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Situé à une demi-heure d’Oaxaca de Juárez, il accueillait l’ancienne capitale des Zapotèques, construite autour de 500 av. J.-C. Ces derniers ont aplani le sommet de la colline afin de s’y installer. Vous profiterez ainsi d’un panorama à 360 ° sur la ville et les environs. 

À quelques dizaines de kilomètres vers l’est, le village indien de San Pablo Villa de Mitla, surnommé « la cité des morts », abrite d’autres sites archéologiques, dont le groupe des colonnes et les ruines de la cité fortifiée de Yagul.

A la découverte de l’artisanat et de l’histoire d’Oaxaca

a-la-decouverte-de-l-artisanat-et-de-l-histoire-d-oaxaca

Pour vivre une immersion complète dans le folklore mexicain, visitez quelques villages d’Oaxaca. Certains d’entre eux sont mondialement réputés pour leur artisanat. Les tisserands de Teotitlán del Valle, par exemple, fabriquent des pièces uniques selon des techniques précolombiennes et avec des teintures naturelles.

Le village de Santiago Matatlán est connu pour ses distilleries de mezcal, l’alcool typique d’Oaxaca. Ce cousin de la tequila est issu de l’agave, une variété de cactus. Vous pourrez vous familiariser avec son élaboration et profiter d’une dégustation dans l’une des nombreuses fabricas

Quant au village de Tlacolula, il est célèbre pour son tiangui dominical, une immense foire traditionnelle d’inspiration préhispanique. Couleurs, saveurs et odeurs se mélangent pour une expérience dépaysante. Dans un autre genre, le village de Huautla de Jiménez se distingue par ses rituels chamaniques et sa médecine ancestrale à base de plantes. Vous pourrez visiter le petit musée de María Sabina, la fameuse guérisseuse mazatèque qui utilisait des champignons hallucinogènes. 

Enfin, le village de Teposcolula offre l’opportunité de pénétrer dans la demeure de la dernière reine mixtèque, un exemple unique de l’architecture indigène. Non loin de là, le complexe religieux dominicain de San Pedro y San Pablo constitue un joyau de la période espagnole. 

Une nature onirique et grandiose, de l’Árbol de Tule aux cascades « pétrifiées » de Hierve del Agua

Hierve-el-Agua

La région d’Oaxaca regorge de paysages exceptionnels. Le site le plus fréquenté est celui de Hierve el Agua avec ses sources d’eau minérale. Il doit surtout sa renommée au spectacle insolite de ses cascades qui semblent gelées. Cette couleur blanche résulte de la pétrification de sels minéraux pendant des siècles. Quel plaisir de vous rafraîchir dans les piscines naturelles qui surplombent la vallée !

une-nature-onirique-et-grandiose-de-l-arbol-de-tule-aux-cascades-petrifiees-de-hierve-del-agua

L’autre attraction majeure d’Oaxaca est l’Árbol de Tule, considéré comme l’un des plus gros arbres du monde. Âgé de plus de 2000 ans, cet impressionnant ahuehuete (une espèce de cyprès) mesure 34,25 mètres de diamètre et 42 mètres de haut. Il se trouve dans le jardin de l’église de Santa Maria del Tule, à une dizaine de kilomètres de la capitale de l’État.

Les amoureux de la nature feront une randonnée à pied ou à cheval dans les forêts humides autour des Pueblos Mancomunados. Ce groupe de villages zapotèques a développé un projet d’écotourisme sur les hauts plateaux de la Sierra Norte. 

La splendide côte Pacifique d’Oaxaca

la-splendide-cote-pacifique-d-oaxaca

Votre séjour à Oaxaca au Mexique s’achève par quelques jours de détente au bord de l’océan Pacifique. Le littoral recèle de merveilleuses plages de sable qui échappent encore au tourisme de masse et promettent des couchers de soleil magiques. Parmi les multiples localités balnéaires, Puerto Escondido jouit d’une popularité internationale, notamment auprès des surfeurs. Cet ancien village de pêcheurs enfoui sous les cocotiers fait succomber tous ceux qui foulent son sol.

La plage branchée de Zipolite est l’une des rares à accueillir les nudistes dans le pays. Celle de Mazunte séduira plutôt les voyageurs en quête de farniente dans une baie sauvage et les passionnés de tortues marines. Le parc national des lagunes de Chacahua est un véritable paradis sur terre. Vous pourrez y observer l’étonnante diversité de la faune et de la flore. Avec un peu de chance, vous contemplerez la lagune de Manialtepec avec ses lueurs bioluminescentes, dues à la présence d’un plancton particulier à certaines périodes de l’année. 

Avec son histoire, sa culture, ses traditions et ses paysages, l’État d’Oaxaca incarne une destination privilégiée pour une immersion au Mexique.