Back to top


Au nord-ouest de Madagascar, dans le canal du Mozambique, Nosy Be enchante ses visiteurs avec ses plages, sa nature exubérante et sa population accueillante. Accessible par la mer ou par les airs en provenance d’Antananarivo, de l’île de la Réunion ou même de Paris, elle se présente comme un refuge de choix pour une escapade dépaysante. Nosy Be, qui signifie la « Grande Île » en malgache, recèle de merveilles à découvrir. Parmi les destinations touristiques principales de Madagascar, elle reste pourtant largement confidentielle. Nous vous invitons à faire connaissance avec cette île.

Une île volcanique au cœur d’un archipel

À huit kilomètres des côtes de Madagascar, « la Grande Île » est née de l’activité d’un volcan et s’étend sur 320 km². Cascades, lacs, jungles, plages… elle se compose d’un patchwork de paysages variés. En regardant avec plus d’attention la carte de Nosy Be, on remarque que ce bout de terre forme le cœur d’un archipel. Les îles l’entourant sont officieusement appelées les « Nosy Kely » (petites îles) par opposition au nom de l’île principale. Si Nosy Ambariovato (ou Nosy Komba), Nosy Tanikely, Nosy Sakatia et Nosy Faly sont à proximité immédiate de Nosy Be, Nosy Iranja est localisée plus au sud-ouest.  

Une île malgache à l’environnement naturel préservé

lokobe-un-environnement-naturel-preserve

Dans le top des destinations privilégiées en termes de biodiversité, Nosy Be occupe une place à part. Elle et son archipel dissimulent d’innombrables espèces végétales et animales : caméléons, lémuriens, crustacés, caïmans, oiseaux, baobabs... Dans le sud-est de l’île malgache, le parc national de Lokobe offre la possibilité d’observer une partie de cette richesse naturelle. La réserve terrestre, qui abrite les derniers vestiges de la forêt originelle de l’île, se double d’un parc marin.

Une destination de rêve pour les plongeurs à Madagascar

une-destination-de-reve-pour-les-plongeurs

Eaux limpides et peu profondes, fonds sous-marins foisonnants, fréquentation limitée… l’île cumule les points positifs auprès des plongeurs. Ceux-ci préfèrent souvent rejoindre Nosy Tanikely, confetti au sud de Nosy Be réputé pour son parc marin protégé. Raies mantas, raies aigles et tortues s’y montrent régulièrement. Quant aux adeptes du snorkeling, ils trouvent leur bonheur à quelques mètres du bord. 

Nosy Be et ses plages paradisiaques

nosy-be-et-ses-plages-de-reve

Sable fin immaculé, flots turquoise, palmiers et cocotiers ondulant sous le vent : les plages de l’archipel ont tout du coin de paradis sur Terre. Dans le nord de Nosy Be, Andilana demeure l’une des destinations balnéaires préférées. Ambondrona, moins connue, mérite également le détour, avant de mettre le cap sur les îles de l’archipel. Parmi ces perles, Nosy Iranja est considérée comme la plus belle.

Une île aux parfums et aux fleurs

une-ile-aux-parfums-et-aux-fleurs

Nosy Be doit à l’ylang-ylang son surnom d’« île aux parfums et aux fleurs », habituellement raccourci en « île aux parfums ». Terre volcanique, elle possède des étendues fertiles propices aux cultures, dont celle de cet arbre asiatique aux fleurs jaunes diffusant un parfum entêtant. Des plantations d’ylang-ylang existent dans plusieurs régions de l’île. La distillation de leurs fleurs représente la principale source de revenu agricole local. Vétiver, citronnelle, eucalyptus ou encore basilic sont aussi transformés en huiles essentielles. 

Quand partir à Nosy Be ?

quand-partir-a-nosy-be

Côté températures, la météo à Nosy Be est en général agréable tout au long de l’année. Celle-ci se découpe en deux grandes périodes. Pendant la saison des pluies, entre décembre et avril, les jours sont émaillés d’averses imprévisibles potentiellement intenses. De mai à novembre, l’île connaît une saison sèche, ou hiver austral. Celle-ci est idéale pour la plongée sous-marine. Entre juin et octobre, des baleines sont susceptibles de fréquenter les eaux autour de l’île.