Back to top

Le gallois (« Welsh », en anglais, « cymraeg » en gallois) est la langue celtique parlée au pays de Galles. Attestée dès le 6e siècle, c’est l’une des langues les plus anciennes d’Europe. Elle forme, avec le breton et le cornique (parlé en Cornouailles), la branche brittonique des langues celtiques, par opposition à la branche gaélique, composée de l’irlandais, de l’écossais et du mannois (parlé sur l’île de Man). Langue historique du pays de Galles, la langue galloise perdit du terrain au XXe siècle par rapport à l’anglais. Aujourd’hui, près de 30 % de la population locale affirme être capable de la parler.

Des mesures pour sauvegarder un emblème national

Des mesures pour sauvegarder un emblème national

De nombreuses mesures ont été prises pour protéger la langue galloise. Pour 20 % des écoliers du pays de Galles, l’enseignement se fait en langue galloise uniquement. Pour les autres, le gallois est la deuxième langue, obligatoire jusqu’à 16 ans. Depuis une loi de 1993, qui mit à égalité les langues galloise et anglaise, le gallois fait partie intégrante du quotidien de tous les habitants. Les administrations doivent proposer leurs services dans les deux langues et, sur les panneaux, les noms gallois des rues, villes et directions coexistent avec leur équivalent anglais.
 
Les Gallois sont très fiers de leur langue, intimement liée au sentiment d’appartenance nationale et à l’histoire du pays. L’un des emblèmes du pays de Galles, l’hymne national (non officiel) est en gallois. Intitulé « Hen Wlad Fy Nhadau » (« Le vieux pays de mes ancêtres »), il a été composé en 1856. L’un de ses vers rend hommage au gallois : « Mae hen iaith y Cymry mor fyw ag erioed » (« La vieille langue des Gallois reste vivante »). Un autre extrait de ses paroles est repris sur les pièces galloises d’une livre sterling : « pleidiol wyf i'm gwlad » (« je suis fidèle à ma patrie »). La transmission du patrimoine linguistique se fait également grâce à la chaîne de télévision en langue galloise S4C et à la station BBC Radio Cymru, qui émet depuis Cardiff, la capitale du pays de Galles.

Le National Eisteddfod, festival annuel de langue galloise

le-national-eisteddfod-festival-annuel-de-langue-galloise

Depuis 1861, le pays de Galles organise chaque année, au début du mois d’août, un festival culturel et littéraire appelé National Eisteddfod. Cet événement de grande ampleur participe à la vitalité de la langue galloise par l’organisation de concours, de concerts, de conférences et de représentations théâtrales. Dans la tradition des bardes et des druides, de prestigieuses récompenses sont remises aux meilleurs chanteurs et poètes en langue galloise. Mais cet idiome a influencé la culture bien au-delà des frontières du pays de Galles. Par exemple, le célèbre Merlin l’Enchanteur est issu du personnage de Myrddin, druide mêlant inspirations de personnages historiques et éléments fictifs. 

Le gallois est partagé en plusieurs dialectes, principalement le gallois du nord et le gallois du sud, qui diffèrent notamment dans la prononciation de certaines voyelles, mais dont les locuteurs sont capables de se comprendre entre eux. Étant à l’origine une langue orale, le gallois est retranscrit à l’écrit à l’aide d’un dérivé de l’alphabet latin. La prononciation est pourtant bien différente de celle du français. Par exemple, la lettre f est prononcée comme le v français, alors que le signe ff se dit « èff ». La lettre ch est prononcée comme dans le mot allemand « achtung », et dd comme dans le mot anglais « bathroom ». Quant au signe ll, il n’a aucun équivalent dans les autres langues d’Europe de l’Ouest.