La Corée du Sud est un pays de fins gastronomes et à Séoul, la nourriture est omniprésente. À toute heure du jour et de la nuit, il est possible de déguster une street food inventive, inspirée des traditions culinaires du pays, mais aussi de toute l’Asie et parfois même de France. Quoi de mieux pour découvrir une ville que de découvrir ses spécialités culinaires !

C’est au milieu des parfums des marchés de la ville que l’on apprécie les meilleures spécialités de la street food coréenne. Pour autant, vous pouvez aussi faire comme les 25 millions d’habitants de Séoul et goûter ce que proposent les milliers d’échoppes de la ville.

 

  1. Mandu, les raviolis coréens

Cousins des gyozas, les mandus sont de savoureux raviolis en forme de demi-lune, cuits à la vapeur ou parfois frits. Le plus typique est le mandu au kimchi, le chou fermenté et pimenté. C’est à la sortie du métro Itaewon que vous trouverez l’un des meilleurs stands pour déguster cette spécialité.

 

  1. Tteokbokki, les gâteaux de riz épicés
gateaux de riz

©ShinjiPhotographer

Ces petits gâteaux de riz mous servis dans une sauce pimentée ou non ressemblent à des pâtes ou des petites saucisses. On les mange seuls ou en accompagnement d’un plat de poisson.

 

  1. Odeng, les gâteaux de poisson
odeng

©hot8030

Les odengs, venus du Japon, font partie du moins cher de la street food et se dégustent avec un petit bouillon pimenté. Vous trouverez les meilleurs dans un des marchés de poissons de la ville. Les brochettes font partie des spécialités culinaires de la Corée du Sud et les stands d’odengs sont partout dans la ville, le jour comme la nuit.

 

  1. Twigim, les petites fritures

La friture fait partie de l’incontournable de la street food de Séoul. Sur un stand de Twigim, on trouve des légumes frits comme de la patate douce ou des poivrons, mais aussi des œufs, ou des mandus. Optez pour les poulpes frits, l’« Ojingeo Twigim ».

 

  1. Gimbap, les makis coréens
gimbap

©woyzzeck

Du riz blanc, des légumes grillés ou marinés, de la viande et du poisson sont roulés dans une algue. Dégustés avec du kimchi, les gimbaps ont été choisis comme les spécialités culinaires préférées des touristes.

 

  1. Pajeon, les crêpes de légumes

Croustillantes et fines, les pajeon sont faites avec des œufs, de la farine, de la ciboule et des poivrons. On les mange traditionnellement trempées dans de la sauce soja au moment de l’apéritif avec un verre de soju.

 

  1. Hotteok, les crêpes coréennes
hotteok

©hot8030

Ce dessert sucré est un classique de la nourriture coréenne que l’on déguste en hiver. Épaisses comme un pancake, ces crêpes sont fourrées de cacahuètes et de cannelle et sont originaires de Chine.

 

  1. Bungeoppang, les gaufres en forme de poissons
bungeoppang

©danielvfung

Ce dessert coréen se mange généralement l’hiver. Ces gaufres légères sont garnies de pâte de haricot rouge et peuvent être déclinées au chocolat et servies avec de la glace. Le plat a été introduit par les Japonais en 1930 pendant l’occupation.

 

Les plats cultes coréens

Visiter Séoul n’est pas de tout repos et faire une pause dans un des restaurants de la ville s’avère fréquemment la meilleure des idées. Que choisir ?

Les plats les plus emblématiques ne manquent pas. La spécialité coréenne bibimbap, que l’on mange traditionnellement au déjeuner, est un bol de riz garni de bœuf mijoté et différents légumes comme le kimchi, le soja mariné, des champignons émincés, le tout accompagné de sauce soja ou de pâte de piment. Enfin, ne quittez pas la ville sans avoir goûté le bulgogi, du bœuf en lamelles mariné et grillé, servi avec du riz et différents « banchan », littéralement « petits plats », souvent des légumes marinés froids.