Back to top

Les influences du moyen-âge


Le moyen-âge a fortement marqué l’Angleterre et ses anciens royaumes, comme le Wessex, la Northumbrie ou encore la Mercie, par son héritage architectural grandiose. Les édifices les plus impressionnants de l’époque étaient surtout construits pour des motifs religieux, ou pour faire la guerre : églises, châteaux forts, abbayes... Le premier grand style dominant fut le style normand, caractérisé par une récurrence de motifs sommaires, des arcades implémentées dans les murs, des voûtes « normandes » rondes et sculptées dans le détail. Puis se développe le style gothique : plus lourd, plus puissant et plus impressionnant, il remplace peu à peu le style normand dans la construction des édifices. Les figures les plus impressionnantes sont la cathédrale de Durham ou la Tour de Londres.
Le gothique revêt 3 périodes principales : l’early english, à l’allure austère et très nette, très répandu aux 12 et 13e siècles. On peut citer comme principal édifice l’abbaye de Westminster.
Il y eut ensuite le curvilinear style. De riches sculptures, ornements et décorations viennent habiller et complexifier voûtes, arcs et vitraux. 
Enfin, vers le milieu du 14e siècle apparaît le perpendicular style. Les ornements se caractérisent par de larges bandes horizontales traversées par des bandes verticales servant de trames pour les grands vitraux. La voûte en éventail comme dans le cloître de Gloucester ornera également les plus somptueux édifices de cette époque. 

goth

 

Le style Tudor de la Renaissance anglaise et de l’époque Elisabéthaine


C’est durant cette période que l’Eglise se verra retirer son rôle (trop) décisionnaire dans la vie culturelle anglaise. En lieu et place, l’aristocratie prend de l’ampleur et fera pousser un peu partout sur le territoire manoirs, palais et châteaux. Le style gothique est abandonné pour laisser place au style Tudor, ou de nombreux éléments de l’antiquité sont réutilisés. Ce style est très prisé des rois, et prendra de l’ampleur à la fin de la dynastie des Tudor : l’architecture élisabéthaine voit le jour, caractérisée par du mobilier sobre provenant des Flandres, Venise ou d’Italie. 
De manière plus globale, les maisons à colombages sont l’un des héritages que nous a laissé cette époque : torchis blanc, toits de chaume… Certains villages protégés en Angleterre en sont encore remplis, comme Stratford-upon-Avon, où vécut la famille Shakespeare. Parmi les monuments les plus connus, on retrouve la chapelle du célèbre King’s College de Cambridge.

tudor

 

L’architecture Stuart : entre baroque et classicisme


Entre 1603 et 1714, dates auxquelles les Stuart ont régné, l’architecture a été influencée par une certaine forme de nostalgie, retournant ainsi dans ses styles oubliés. On retrouve ainsi de fortes influences classiques dans les bâtisses de cette période : les briques refont leur apparition et le raffinement est de mise en matière de décoration. 
En 1666, un incendie ravage la ville de Londres. C’est l’occasion de reconstruire la ville selon ces nouveaux préceptes : le style baroque est réintroduit et redéfinira l’image de la capitale. La cathédrale Saint-Paul de Londres et sa coupole deviendra la référence absolue pour toutes les églises du pays.

stuart

 

Les célèbres colonnes géorgiennes


L’époque géorgienne, ou le 18e siècle britannique, aura laissé de nombreuses influences dans l’architecture actuelle, notamment des maisons faites de pierres, aux façades à colonnades et aux portes colorées. Le Bath Circus est l’un des bâtiments les plus fameux de style géorgien, ainsi que l’abbaye de Woburn. Ce style est le témoin manifeste d’un retour au style plus dur et plus pur, voulu par les architectes de l’époque. La symétrie et les proportions parfaites, la forme cubique des bâtiments, c’est le retour à l’architecture classique et soyeuse. C’est surtout en ville que ce style fait son apparition : des places et des quartiers entiers sont construits dans ce style, donnant une sensation d'unité impressionnante, presque destabilisante.

george

 

Le style victorien : l'identité anglaise


À l’instar du style Haussmannien qui fait la beauté de la ville de Paris, le style victorien est ce qui représente le mieux l’Angleterre. Comment ne pas citer ces célèbres monuments que sont la gare Saint-Pancras, le Palais de Westminster ou le Palais de Cristal, tous bâtis dans un style victorien typique de l’Angleterre du 19e siècle. 
Ce qui fait la richesse et la singularité de ce style, c’est sa façon de montrer la puissance de l’Empire Britannique de l’époque, avec ses immenses constructions en poutrelles d’acier et de verre et ses nombreuses maisons bourgeoises. Le style victorien est ce qui correspond le mieux à l’exhibition de richesses des hautes sphères anglaises. À l’époque, la Grande Bretagne connaît un énorme essor industriel. Cet essor passait par l’architecture et la construction.
Qui n’a jamais remarqué non plus ces entrées à moitié enterrées dans le sol des trottoirs anglais ? 
 

vic