Le grand public en France a découvert la danse Bollywood grâce aux tournées de la comédie musicale Bharati à partir de2006. Originaires d’Inde, ces chorégraphies singulières, aujourd’hui mondialement célèbres, sont intrinsèquement liées à l’essor du cinéma indien. Pour saisir l’essence de la danse Bollywood, il faut donc se plonger dans l’histoire du 7e art au pays des saris.  

La-naissance-du-cinema-en-Inde

La naissance du cinéma en Inde

Saviez-vous que l’Inde est le plus grand producteur de films par an au niveau international, devant les États-Unis? Le cinéma Bollywood est l’objet d’un engouement passionné en Inde depuis son apparition. Au-delà d’une industrie, il est devenu un véritable art de vivre, omniprésent dans le quotidien de la population.

Pour la petite histoire, le 7e art est arrivé en Inde en 1896, à travers une projection de courts-métrages des frères Lumière à l’Hôtel Watson de Bombay (aujourd’hui Mumbai). Cela se déroule quelques mois à peine après leur première projection publique à Paris.  

C’est encore à Bombay qu’est projeté le premier film muet produit par un Indien en 1913, puis le premier long-métrage parlant en 1931. Alam Aradu réalisateur Ardeshir Irani, avec ses dialogues en langue hindi et ses séquences de chorégraphies chantées, représente le modèle de ce que deviendra le cinéma Bollywood et, par extension, la danse Bollywood et la musique Bollywood.

C’est ainsi dans les années 1970 que le terme Bollywood émerge. Alliant Bombay et Hollywood, il révèle la professionnalisation de l’industrie cinématographique en Inde, mais aussi la starification de ses acteurs. Malgré la diversité du cinéma indien et l’existence de studios dans d’autres villes du sous-continent, aux yeux du monde, Bollywood s’est imposé comme synonyme de cinéma commercial indien.

Les-codes-de-la-danse-Bollywood

Les codes de la danse Bollywood 

Les films Bollywood mettent en scène de longues épopées fondées sur une histoire d’amour impossible. On y retrouve les ingrédients de la tradition bimillénaire des arts de la scène indiens, consignés dans le Traité du théâtre, Nāṭyaśāstra. C’est pour cela que ces films mêlent toujours des scènes jouées, de l’action, des chansons et des danses.

Style chorégraphique hybride, la danse Bollywood s’inspire des danses traditionnelles indiennes, dont le fameux bharata natyam, en y intégrant des mouvements de danse orientale, de modern jazz ou encore de break dance. Dans les films du genre, on retrouve trois types de chorégraphies. Les performances en groupe sont le plus souvent énergiques et témoignent d’un moment de joie. Les duos romantiques servent à illustrer la rencontre ou une scène d’amour entre les protagonistes, tout en contournant la censure. Quant au solo féminin, il s’agit d’une danse lascive et sensuelle réalisée par l’héroïne pour exprimer ses émotions.  

La musique qui accompagne ces chorégraphies est toujours en hindi, avec des sonorités très reconnaissables. Les acteurs interprètent aussi des chansons pendant le film. Ces morceaux de musique de Bollywood deviennent souvent de grands succès populaires en Inde.

Enfin, que serait la danse Bollywood sans ses costumes? Imaginez des couleurs vives, des étoffes chatoyantes, des paillettes, des strass et une multitude de bijoux dorés dans un décor oriental très chargé et kitsch à souhait. De toute évidence, ces comédies musicales indiennes sont un tourbillon de rythmes et de couleurs qui offrent un dépaysement assuré et instantané.

Après s’être popularisés en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique, les films Bollywood se sont lancés à la conquête de l’Occident. Les chorégraphies folkloriques de la danse Bollywood font des émules à travers le monde et plusieurs écoles enseignent ce qui est devenu un des grands styles de danse. Pour une immersion dans la culture indienne sans quitter votre salon, n’hésitez pas à regarder un des mythiques films de Bollywood, comme Devdas, Veer-Zaara ou Lagaan.