La Camargue sur une carte forme un triangle coiffé au sommet par Arles et dont la base s’étire le long du littoral entre Le Grau-du-Roi et Salin-de-Giraud, en passant par Les Saintes-Maries-de-la-Mer. Lové dans le delta du Rhône, le parc naturel régional de Camargue offre ses paysages uniques aux amoureux des grands espaces entre marais, étangs, salins, dunes et prairies. 

Parc naturel régional de Camargue : un monde sauvage et envoûtant 

parc-naturel-regional-de-camargue un-monde-sauvage-et-envoutant

Dans le sud-ouest de la Provence, la Camargue est une région de France hors du commun. Vaste zone humide blottie entre les bras du Rhône, cette terre abrite une faune et une flore exceptionnelles, dont les flamants roses constituent un des symboles forts. En effet, c’est en Camargue que niche la plus grande colonie de flamants roses de Méditerranée occidentale (environ 10 à 15 000 couples chaque été). Pour observer ces oiseaux emblématiques sans les déranger, le bureau des guides du parc naturel régional de Camargue propose des visites accompagnées du printemps à l’automne. Une occasion privilégiée d’explorer un sanctuaire où prennent aussi leurs quartiers hérons, ibis, sternes, échasses, avocettes, foulques, fous de Bassan, eiders, harles…

Camargue et traditions : le berceau des manades et des gardians

camargue-et-traditions-le-berceau-des-manades-et-des-gardians

La Camargue, le cheval et le taureau : une trilogie à découvrir au sein d’une manade. Dans la région, plus d’une centaine d’entre elles font de l’élevage des chevaux Camargue et des taureaux « raço di biou » leur raison d’exister. Spécialement préparés pour les spectacles taurins, ce sont ces redoutables combattants à la robe sombre qu’on retrouve dans les courses camarguaises, les abrivados et les bandidos. Lors de certaines journées, les gardians font partager leur passion en initiant les visiteurs à la tradition du tri des taureaux à cheval ou encore de la ferrade des taurillons.

La Camargue côté plages : un paysage paradisiaque

la-camargue-cote-plages-le-paradis-au-naturel

La Camargue compte cent kilomètres de littoral le long de la Méditerranée, où les plages sont nombreuses. Parmi elles, la plage de Piémanson (Salin-de-Giraud) et la plage de Beauduc sont des havres de paix aux airs de bout du monde. Dans un paysage hérissé de dunes, les amateurs de kayak de mer et de kitesurf ont trouvé leur paradis sur ces 26 kilomètres de sable fin à l’écart de toute urbanisation. 

Balade en Camargue de ville en village

balade-en-camargue-de-ville-en-village

La Camargue des villes et des villages, c’est à Arles, par exemple, qu’on la découvre. Classée Ville d’Art et d’Histoire, la cité conserve de son passé de splendides monuments romains tels ses arènes (80 apr. J.-C.) inspirées du Colisée de Rome et son théâtre antique (Ier siècle av. J.-C.). Ces deux joyaux sont présents sur la liste du patrimoine de l’UNESCO.

En repartant vers la mer, Aigues-Mortes, localité médiévale fortifiée de Petite Camargue, affiche une particularité : son port à 6 kilomètres du littoral est relié à Sète par le canal du Rhône et au golfe du Lion par le chenal du Grau-du-Roi.

Au bord de la Méditerranée, Les Saintes-Maries-de-la-Mer accueillent chaque année entre le 24 et 25 mai la célèbre procession dans la mer de Sainte Sara, la vierge noire, patronne de la communauté des gens du voyage. 

Les ferias de Nîmes : la fête aux portes de la Camargue

Les ferias de Nîmes la fête aux portes de la Camargue

 

Aux portes de la Camargue, Nîmes attire des centaines de milliers d’aficionados chaque année lors des ferias de Pentecôte (mai) et des vendanges (septembre). Corridas, novilladas et courses camarguaises sont organisées dans les arènes romaines, inscrites aux monuments historiques. En ville, le cortège de la Pégoulade (défilé avec chanteurs et danseurs), l’abrivado (arrivée des taureaux aux arènes escortés par les gardians à cheval), l’encierro (lâcher de taureaux dans les rues), musique et bodégas rythment la fête.