Back to top

Quelque 739 km² de forêt vierge, de lacs placides émaillés de formations karstiques et de cascades. Voilà ce que protègent les frontières du Khao Sok National Park. Ce paradis quasi intouché du sud de la Thaïlande attire les amoureux de la nature. Que voir ? Qu’expérimenter ? Quand aller dans ce parc national de Thaïlande ? Faites connaissance avec cette destination avant de vous envoler pour l’explorer.

Le Khao Sok National Park, un territoire à la fois si proche et si éloigné

Niché dans la province de Surat Thani, le parc national de Khao Sok, créé en 1980, présente un accès relativement aisé à partir des principaux centres touristiques de la Thaïlande du Sud. À titre d’exemple, le trajet par la route entre Khao Sok et Phuket demande environ quatre heures. Des paysages de jungles impénétrables, la sérénité et la majesté des lieux donnent le sentiment d’entrer dans un autre univers.  

La forêt tropicale pluvieuse la plus ancienne de Thaïlande, et peut-être même du monde

la-foret-tropicale-pluvieuse-la-plus-ancienne-de-thailande-et-peut-etre-meme-du-monde

Omniprésente, exotique, luxuriante, la forêt vierge expose sa beauté naturelle. Elle habille d’une couverture magique les collines, montagnes et les moindres reliefs ou formations calcaires. Les scientifiques estiment qu’elle s’étend dans cette région depuis plus de 160 millions d’années. La géographie et le climat auraient peu changé ici depuis des millénaires. Des conditions qui en font la jungle la plus ancienne du Pays du Sourire, mais aussi une des plus vieilles de ce type au monde.

Des gibbons, des oiseaux rares et des fleurs géantes à apercevoir lors d’un voyage en Thaïlande

des-gibbons-des-oiseaux-rares-et-des-fleurs-geantes-a-apercevoir-lors-d-un-voyage-en-thailande

À écosystème exceptionnel, êtres vivants exceptionnels. La forêt dissimule une faune et une flore remarquables. Incontestablement, le gibbon est un des rois de la jungle. Le cri de ce primate souvent invisible résonne à travers la canopée. Une légende infondée raconte que des tigres arpentent Khao Sok. Plus d’une centaine d’espèces aviaires sont recensées, dont des calaos. L’argus géant, cousin du faisan, est hautement menacé. Côté végétaux, le parc national abrite notamment la rafflésie, la plus grande fleur du globe. Rouge orangé, elle peut atteindre 90 cm de diamètre !   

Le lac de Chiew Larn, joyau du parc national de Khao Sok

le-lac-de-chiew-larn-joyau-du-parc-national-de-khao-sok

Né après la construction du barrage de Rachabrapha, le lac de Chiew Larn a drastiquement modifié le panorama de la région. Couvrant 170 km², il possède une eau émeraude. De ses flots surgissent des centaines de karsts semblables à ceux qu’on croise sur le littoral est du pays. Des petits villages montés sur pilotis sont apparus sur ses rives. Elles accueillent également des « hôtels flottants ».

Un parc national à explorer à pied, en kayak, en toute indépendance ou guidé

un-parc-national-a-explorer-a-pied-en-kayak-en-toute-independance-ou-guide

Avec ses nombreux cours d’eau et ses canaux lacustres, ce parc de Thaïlande se prête à une exploration en kayak. Tandis que la randonnée à pied amène au plus près de la jungle. Il est tout à fait envisageable de se concocter un itinéraire à partir des informations dispensées par le Centre des Visiteurs. Opter pour un guide offre la possibilité de mieux appréhender le site, de recevoir davantage de détails sur les différents écosystèmes et les traditions régionales. 

La meilleure saison en Thaïlande pour visiter Khao Sok

la-meilleure-saison-en-thailande-pour-visiter-khao-sok

Quelles dates choisir pour un séjour en Thaïlande à Khao Sok ? La réponse est loin d’être évidente. La pluie, à l’origine de la forêt tropicale humide, a toutes les chances de s’inviter durant ces vacances. La saison sèche s’étire de décembre à avril et est favorable aux rafflésies. Le reste de l’année, les averses de mousson confèrent aux paysages une allure énigmatique.