Back to top

Quand on pense aux plus belles villes de la planète, on visualise souvent les monuments incontournables de Paris, New York ou encore Londres. Si la tour Eiffel, l’Empire State Building et Buckingham Palace ont effectivement de quoi faire rêver les touristes, on note, de plus en plus, qu’un autre genre d’attraction séduit les voyageurs aux quatre coins de la planète. À Paris, cité riche en street art, un musée d’art urbain vient d’ouvrir dans le 13e arrondissement. À Londres, les graffitis de Banksy sont recherchés par tous ceux qui explorent la mégapole. À New York, Bushwick s’impose comme LE quartier réputé pour ses innombrables fresques directement peintes sur les murs. Au travers de ces exemples, on le voit, l’art urbain contribue désormais à la valorisation des villes du monde. Et si l’art urbain pouvait aller jusqu’à donner envie de découvrir de nouvelles destinations ?

L’art urbain, quelle définition ?

art urbain Banksy

La définition de l’art urbain, aussi connu sous le nom de street art, est plutôt simple à intégrer : il s’agit d’un mouvement artistique contemporain qui regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue ou dans l’espace public. En pratique, l’art urbain peut être constitué de graffitis, de stickers, d’affiches ou de mosaïques, tout comme il peut se présenter comme une sculpture ou une installation en plein air vue par un large public. On juge que c’est dans les années 60 que ce type d’art a émergé, en partie grâce à des peintures éphémères signées Gérard Zlotykamien. Au fil des décennies, les artistes impliqués dans l’art urbain se sont multipliés, alors que de grands noms comme Banksy, Jean-Michel Basquiat (exposé au Broad Museum) ou encore JR ont donné une nouvelle dimension à cette vague culturelle au départ très marginale. Maintenant, l’art urbain peut surgir à tous les coins de rue, ou presque.

Quel impact de l’art urbain et des artistes sur le développement d’une ville ?

Aujourd’hui, on estime que la présence d’art urbain dans une ville est le signe de l’existence d’une forte cohésion créative, avec des artistes qui participent à la singularisation de l’identité de la localité et à la valorisation de son patrimoine. Le street art, réputé pour être synonyme d’ouverture d’esprit et de liberté d’expression, est perçu comme un enrichissement culturel et un attrait supplémentaire pour la ville, qui séduit un nouveau genre de voyageurs. Beaucoup voient l’art urbain comme une sorte de poésie moderne, originale et intrigante, avec des artistes qui font de leur environnement un tableau géant plein de surprises. En cela, la chasse aux graffitis est devenue une activité très appréciée des touristes.

Des exemples qui en disent long sur la notoriété de l’art urbain contemporain

exemples-qui-en-disent-long

En Europe, des villes comme Bristol, Cologne, Rotterdam, Gand, Milan et Marseille, moins populaires que les capitales de leurs pays, profitent d’une notoriété récemment acquise grâce à l’action de plusieurs artistes de rue. Dans la cité phocéenne, un festival d’art urbain a même été organisé pour montrer à quel point ces artistes font partie intégrante de la culture de la ville. Mais c’est surtout en Amérique que le street art apporte un nouveau souffle à certaines métropoles, pas forcément perçues comme des destinations prioritaires pour les voyageurs. 

À Buenos Aires, capitale argentine, les murs changent continuellement d’aspect sous les bombes de peinture d’artistes locaux et internationaux, en particulier dans les quartiers de Palermo et de La Boca. Plus au nord, si les plages paradisiaques sont l’atout majeur du Brésil, force est de constater que São Paulo accueille de plus en plus de touristes, attirés par les nombreux et somptueux graffitis que l’on trouve dans la rue Gonzalo Afonso.

Plus haut sur le continent, la ville de Toronto est souvent délaissée par les voyageurs, qui préfèrent aller à Vancouver, Montréal et Québec pendant leur séjour au Canada. Mais cela est en train d’évoluer grâce à la nouvelle image que construit progressivement la ville, notamment avec les beaux graffitis du Fashion District. Pour les contempler, rendez-vous du côté de Graffiti Alley, une rue qui porte très bien son nom !