Chaque année, plus de 200 000 personnes s’élancent sur les chemins de Compostelle. Quête spirituelle ou religieuse, besoin de se retrouver avec soi, envie de vivre une aventure humaine exceptionnelle, défi sportif… chaque marcheur possède sa propre motivation. Elle l’entraîne en Galice, dans le nord-ouest de l’Espagne. Tous reconnaissent que le « Chemin » a transformé leur vie. Focus sur un pèlerinage unique en Europe.

Sur les traces de l’apôtre Jacques le Majeur

sur-les-traces-de-l-apotre-jacques-le-majeur

Une légende chrétienne raconte qu’au Ier siècle, Jacques le Majeur, un des premiers apôtres de Jésus, a mis le cap sur l’Europe pour transmettre le message du Christ, allant jusqu’en Espagne. Il aurait ensuite connu un destin de martyr lors de son retour en Palestine. Ses compagnons auraient alors placé son corps dans un bateau qui se serait échoué en Galice, où son tombeau aurait été érigé.

En 813, alors que Charlemagne règne sur la France et Alphonse II sur les Asturies, un ermite nommé Pelagos aurait suivi les étoiles jusqu’au tombeau de l’apôtre. Là où la ville de Saint-Jacques-de-Compostelle se déploie désormais, il met à jour en compagnie de l’évêque Théodomire d’Iria Flavia des reliques identifiées comme étant celles de l’apôtre. Cet événement conduit Alphonse II à faire construire une église sur les lieux de la découverte. Le culte de Saint Jacques l’Apôtre connaît un nouveau souffle. Dans une Espagne largement occupée par les Sarrasins, musulmans, il revivifie les chrétiens dans leur reconquête du pays et dans leur foi. D’autant plus qu’Alphonse II encourage les fidèles à entreprendre ce pèlerinage.

Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, un des plus importants pour les chrétiens

le-pelerinage-de-saint-jacques-de-compostelle-un-des-plus-importants-pour-les-chretiens

Aucun historien n’a jusqu’à maintenant confirmé ce mythe. Toujours est-il que le pèlerinage vers la capitale de la Galice est aujourd’hui une référence. Le Moyen Âge, qui a vu se développer les pèlerinages en Europe, et la difficulté de se rendre en Terre sainte devenue territoire musulman ont contribué au succès grandissant de Compostelle. En 1492, le pape Alexandre VI fait de Saint-Jacques-de-Compostelle un des trois grands pèlerinages de la Chrétienté, avec Rome et Jérusalem. 

Au fil du temps et jusqu’à la fin du XXe siècle, le nombre de pèlerins prenant la route diminue. Mais récemment, la route de Saint-Jacques de Compostelle connaît un regain d’intérêt initié par la visite du Pape Jean-Paul II en 1982. Venus de France ou partant d’Espagne, les marcheurs suivent les itinéraires historiques ou nouveaux, tous balisés par la représentation d’une coquille Saint-Jacques jaune sur fond bleu, symbole du pèlerinage.

Saint-Jacques-de-Compostelle, des itinéraires traditionnels et de nouvelles additions

saint-jacques-de-compostelle-des-itineraires-traditionnels-et-de-nouvelles-additions

Le Chemin de Compostelle peut emprunter différents parcours démarrant en France, en Espagne, au Portugal… Au départ de l’Hexagone, quatre itinéraires traditionnels sont recensés. La via Turonensis s’élance de Paris et passe par Tours, la via Lemovicensis du Vézelay et traverse Limoges, la via Tolosana part d’Arles et transite par Toulouse. La via Podiensis, quant à elle, démarre du Puy-en-Velay. Au fil des années, des itinéraires dits « mineurs » commençant dans plusieurs villes françaises ont été ajoutés à ces chemins. 

Tous les chemins français se rejoignent en Espagne, à Puente la Reina. De là, l’itinéraire prend le nom de Camino Francés et les randonneurs font route ensemble jusqu’à la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle. Celui-ci, à cheval sur deux pays, est le plus populaire. Le Camino del Norte, démarrant dans le Pays basque et traversant la Cantabrie, est un des chemins alternatifs les plus connus et passe par Lugo. Un autre sentier célèbre est le Camino primitivo, qu’Alphonse II aurait emprunté le premier, faisant du souverain le premier pèlerin à se rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle. 

Côté France, la randonnée au départ du Puy-en-Velay se présente à la fois comme la plus populaire et la plus spectaculaire. Les marcheurs traversent notamment le Massif central et ses paysages volcaniques. 

Combien de kilomètres compte le chemin de Saint-Jacques de Compostelle ?

combien-de-kilometres-compte-le-chemin-de-saint-jacques-de-compostelle

La distance parcourue dépend, bien sûr, de l’itinéraire choisi. Le temps passé sur le « Camino », de même, varie en fonction de la personne, du temps qu’elle peut y consacrer. Le chemin s’effectue d’une traite ou sur plusieurs années. Vu sur une carte, le chemin de Compostelle présente peu de difficultés. Il est toutefois exigeant, car il implique endurance et ténacité, les marcheurs enchaînant jour après jour plusieurs dizaines de kilomètres. 

Les premiers pèlerins se soumettaient à un état de pénitence et de pauvreté. De nos jours, simplicité et humilité continuent de prévaloir. Chaque soir conduit vers des hébergements de tout type. La majorité, le long des itinéraires populaires, prend la forme de simples gîtes ou d’auberges aux prix modiques, adaptés au budget modeste de ces voyageurs particuliers. Le partage d’un dortoir y est souvent la norme.

Faire le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle et obtenir un diplôme

faire-le-chemin-de-saint-jacques-de-compostelle-et-obtenir-un-diplome

À chaque étape du chemin de Compostelle, les marcheurs ont la possibilité de faire apposer un tampon sur leur « carnet du pèlerin ». Appelé aussi Credencial et disponible gratuitement sur simple demande, il atteste de la qualité de pèlerin et permet de bénéficier d’avantages spécifiques, comme de passer la nuit dans des auberges qui leur sont réservées. Faire tamponner la Credencial donne la possibilité au marcheur d’obtenir un « diplôme », qui atteste de la complétion du pèlerinage.

Empruntant plusieurs sentiers de Grande Randonnée (GR), ce chemin spirituel est aussi apprécié par les amateurs d’architecture. Il traverse en effet des villes remarquables pour leur patrimoine bâti souvent religieux. Les différents chemins conduisent également à se rapprocher de monuments uniques, si bien que la richesse patrimoniale et culturelle du chemin de Compostelle et sa diversité géographique sont reconnues par l’UNESCO depuis 1998. L’organisme a inscrit sur la liste du patrimoine mondial 71 monuments et sept tronçons de randonnée.

Praticable à l’année, le chemin de Saint-Jacques connaît sa période d’affluence en été. Beaucoup de pèlerins conseillent cependant de s’engager sur cette route au printemps ou en automne pour plus de sérénité. Quelle que soit la saison choisie, les marcheurs de Saint-Jacques se reconnaissent entre eux sur les chemins et se saluent d’un « Buen camino ! », signifiant « Bon Chemin ! ».