Back to top

À l’évocation du Brésil, vous avez naturellement des images de son célèbre carnaval coloré, de rythmes joyeux et de mouvements endiablés qui vous viennent à l’esprit. En effet, le géant de l’Amérique du Sud est réputé à travers le monde entier pour la richesse de ses musiques et de ses danses typiques. Nées du métissage historique de sa population, elles font partie intégrante de l’ADN du pays. Découvrez les principales danses brésiliennes au gré des lieux mythiques qui les ont vues apparaître.

La Samba, danse emblématique de Rio de Janeiro

la-samba-danse-emblematique-de-rio-de-janeiro

Impossible de ne pas connaître la Samba, ou plutôt le Samba, car le mot est masculin en portugais. Et pour cause : ce style musical définit le Carnaval de Rio, qui a lieu tous les ans au mois de février ou début mars. Celle que l’on surnomme la Cidade maravilhosa (la cité merveilleuse en portugais) symbolise le berceau de la Samba, dont les origines remontent au temps de l’esclavage. Même si ce n’est qu’au 20e siècle qu’elle a véritablement pris son essor dans les quartiers pauvres de la ville.

Imprégnés de rythmes portugais et de culture africaine, les mouvements s’inspireraient de la danse de la fertilité rencontrée en Angola. Aujourd’hui, il existe plusieurs variantes de ce genre chorégraphique. La Samba de Gafieira s’exécute en couple, tandis que la Samba No Pé, la danse officielle du Carnaval de Rio, se pratique seul.

samba-bresil

Commencez votre tour de Rio de Janeiro dans le quartier de l’Estácio. C’est là que la première école reconnue de Samba, Deixa Falar, fut créée dans les années 1930. Ensuite, ne manquez pas de visiter l’avenida da Marquês de Sapucaí, située à l’ouest du centre ville. Cet axe bordé de gradins a été transformé en sambodrome. Un endroit qui mesure 800 mètres de long pour environ 12 mètres de large. C’est dans cet espace dédié que se produit chaque année le défilé des plus grandes écoles de Samba lors du Carnaval de Rio. Pour vivre cette expérience exclusive, il est conseillé de réserver votre billet plusieurs mois à l’avance, car le spectacle est pris d’assaut par des dizaines de milliers de personnes.

À la nuit tombée, dirigez vous vers le quartier animé de Lapa pour profiter de sa vie nocturne. Les bars Carioca da Gema et Sacrilegio comptent parmi les plus réputés de la ville. Vous pourrez vous y déhancher sur le meilleur de la musique de Rio : Samba, Batucada, Chorinho ou encore Funk carioca.

Le Forró, la danse brésilienne la plus populaire

le-forro-la-danse-bresilienne-la-plus-populaire

Le passé colonial et la forte présence de l’esclavage au 18e siècle ont laissé des traces dans le Nordeste, puisque plus de deux tiers de ses habitants sont métis. Cette région est culturellement très riche, et diverses musiques et danses y ont vu le jour. C’est le cas du Forró, la danse en couple la plus festive et la plus accessible, issue du Baião. Ses pas de base sont faciles à apprendre et son rythme est entraînant. Si vous en avez l’opportunité, initiez-vous sur la piste des fêtes de villages ou sur celle des bals populaires.

Le Forró est actuellement un des styles musicaux les plus appréciés au Brésil. Véritable phénomène médiatique et commercial, il se joue un peu partout dans le pays. Vous n’aurez donc aucun mal à l’écouter et à le danser au cours de votre séjour.

Le Bumba-meu-boi, une danse folklorique théâtrale

le-bumba-meu-boi-une-danse-folklorique-theatrale

Le Bumba-meu-boi est aussi appelé Boi-bumbá ou Pavulagem. Il s’agit en réalité d’un joyeux mélange de danse, de musique, de folklore et de théâtre. L’histoire tourne autour d’un bœuf à qui un homme a coupé la langue pour satisfaire les envies de sa femme enceinte. Cette forme chorégraphique spectaculaire est très renommée dans la région du Nordeste.

Si vous voyagez au Brésil pendant l’été, assurez-vous de passer par la ville de São Luís do Maranhão. Elle accueille de multiples représentations de Bumba-meu-boi de mi-juin à fin août. La plus connue se déroule à l’occasion de la Saint Jean, dans une ambiance de carnaval délurée.

Escale rythmée à Salvador da Bahia

escale-rythmee-a-salvador-da-bahia

La ville de Salvador est nichée sur une péninsule de l’état de Bahia. C’est ici que serait né le Maculelê, ou « la danse des bâtons », une chorégraphie libre effectuée avec des bâtons en bois ou, parfois, avec des couteaux. Comme la plupart des expressions corporelles brésiliennes, ses racines sont africaines et sa réalisation évoque les conditions des esclaves. Selon la légende, ce serait en fait une technique de lutte développée par les guerriers Macua. Comme la Capoeira, le Maculelê est une danse de combat physiquement très exigeante. Le rythme particulier est donné par l’atabaque, la cloche agogô et les caxixis, des instruments traditionnels.

Par ailleurs, Salvador da Bahia est l’hôte d’une grande fête religieuse baptisée « Lavagem do Bonfim », qui se tient tous les ans en janvier. Après la messe, une procession prend la route de l’église de Nosso Senhor do Bonfim, à environ 8 km de la ville. Cet impressionnant défilé multiconfessionnel revêt des airs festifs et intègre de nombreuses écoles de danse brésilienne locales. Un spectacle à ne pas rater !

Les danses variées du Pernambuco

Les danses variées du Pernambuco

Plusieurs danses brésiliennes sont originaires du Pernambuco, un petit état qui se trouve à l’est du pays, sur la côte atlantique. La plus traditionnelle d’entre elles est sans aucun doute le Xaxado, initialement pratiqué par les hommes pour célébrer leurs victoires. Vous pourrez également admirer le Frevo, une des danses les plus gaies du Brésil. Elle s’exécute individuellement, avec un petit parapluie multicolore. Les mouvements sont acrobatiques et improvisés. Sachez que le Frevo figure sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO depuis 2012.

Maracatu

Le Maracatu, danse rituelle en costumes royaux chatoyants, constitue le troisième genre chorégraphique typique de la région. C’est aussi la danse star du Carnaval de Pernambuco, un événement incontournable lors de vos vacances au Brésil. Il se déroule notamment dans les villes de Recife et d’Olinda, en même temps que le Carnaval de Rio.

Vous l’aurez compris, la danse brésilienne dévoile plusieurs visages et incarne un véritable art de vivre, quel que soit l’endroit du pays. En quittant le Brésil, vous ressentirez sûrement un sentiment de délicieuse nostalgie. Ce que les habitants désignent par le terme « saudade ». La meilleure manière de poursuivre ce voyage sera de prendre des cours de Samba près de chez vous !