Back to top

Plus grande ville des Pays-Bas, Amsterdam possède également le titre officieux de capitale mondiale du vélo. Quelques minutes passées au cœur de l'ancienne cité permettent de jauger l’omniprésence de la bicyclette. Un moyen de transport plébiscité par les Amstellodamois et qui séduit aussi les touristes.

Des milliers de vélos dans les rues 

amsterdam-velo

Une file de vélos accrochés à la barrière d’un pont jeté au-dessus d’un canal urbain. L’image est devenue un emblème de la ville au même titre que les coffee shops ou les tulipes. Au-delà de cette représentation romantique, les heures de pointe et leurs milliers de deux-roues se pressant le long des pistes cyclables donnent une tout autre perspective sur l’usage de ce véhicule dans la capitale néerlandaise. De même, la gare centrale et son impressionnant parking à vélos étagé offrent un panorama spectaculaire. De manière incontestable, la petite reine règne en maitre sur les moyens de transport d’Amsterdam.

L’intérêt des Amstellodamois pour ce deux-roues remonte à la fin du XIXe siècle et ne ralentit pas depuis. La construction de voies adaptées à leur circulation, l’absence d’essence pendant la Première Guerre mondiale, des rues trop étriquées pour les voitures, mais aussi une philosophie néerlandaise axée sur le bien-être des personnes… Ce sont là une partie des facteurs qui ont rendu le vélo incontournable. À partir des années 1990, les amoureux du « fiet », comme on le nomme là-bas, ont donné un coup d’accélérateur à son expansion. Si bien qu’il y a désormais plus de vélos que d’habitants à Amsterdam.

Leur moyen de transport préféré rencontre aussi un succès grandissant auprès des visiteurs. Ils voient dans le deux-roues une opportunité formidable d’aller à la découverte de la ville comme un autochtone. Composée de petites rues, de 165 canaux et généralement à plat, celle-ci se prête à merveille au pédalage. Les 400 kilomètres de pistes cyclables offrent la possibilité de construire des itinéraires variés.

Que faire à Amsterdam à vélo ?

que-faire-a-amsterdam-a-velo

En toute indépendance et à leur rythme, les cyclotouristes s’engagent au travers des rues du centre historique, du Quartier Rouge ou du Jordaan. Ils y découvrent des bâtiments anciens datant pour certains du XIVe siècle, à l’image de l’Oude Kerk. La visite d’Amsterdam se poursuit par l’exploration d’espaces verts tels que le Vondelpark. Elle est rythmée par le franchissement de canaux pittoresques, par des arrêts dans un des nombreux musées ou dans un « bar brun » chaleureux.

Des circuits plus longs entrainent les voyageurs à l’extérieur du centre. Ils se dirigent vers les moulins de Zaanse Schans au nord-ouest ou prennent la route des polders en direction de Volendam et Edam. Accompagnés d’un guide local, les touristes plongent autrement dans l’histoire et la culture de la ville. 

Pour tenter l’aventure du cyclotourisme, il n’est pas nécessaire de voyager avec son vélo jusqu’au pays des tulipes et des moulins à vent. De nombreuses échoppes proposent de louer ces moyens de locomotion. Cette solution convient parfaitement à un court séjour tel qu’un week-end à Amsterdam. Il est possible d’opter pour un vélo hollandais traditionnel avec un système de frein à rétropédalage ou pour une version possédant des freins classiques. Tandem, vélo cargo pour transporter ses bagages, biporteur équipé d’une nacelle à l’avant pour y installer un enfant… tout un éventail de véhicules est proposé. Pour une escapade plus longue, d’une semaine ou au-delà, acquérir un « fiet » se révèle moins onéreux.

Certaines agences offrent aussi des pédalos à la location. Une autre façon d’explorer la ville et ses canaux en pédalant.