Figurant parmi les plus beaux villages d’Espagne, Ainsa se blottit dans un environnement naturel remarquable, entre lacs et montagnes. Mettons le cap sur la région d’Huesca pour une flânerie dans les ruelles du village, et pour prendre un grand bol d’air frais dans les Pyrénées.

Les monuments à découvrir à Ainsa

les-monuments-a-decouvrir-a-ainsa

Situé à la confluence des rivières Ara et Cinca, avec les Pyrénées espagnoles en toile de fond, le village médiéval d’Ainsa charme par ses antiques façades en pierre. Commençons notre promenade par les pittoresques Calle Santa Cruz et Mayor, admirablement fleuries, avant de déboucher sur la Plaza Mayor. Ornée de chaque côté par des arcades d’architecture romane, elle invite à une pause contemplative dans l’un des cafés qui la bordent. Au nord de la place se trouve l’église de Santa Maria, qui brille par sa relative simplicité. Elle abrite des voûtes rehaussées de briques rouges et soutenues par des colonnes sculptées, ainsi qu’une crypte. Dernière halte dans le village d’Ainsa en Espagne, les casas Latorre et Arnal, de style traditionnel.

Randonner dans les Pyrénées espagnoles

randonner-dans-les-pyrenees-espagnoles

Entre le mont Perdu et le parc national d’Ordessa, Ainsa attire également les voyageurs en quête d’une nature préservée et constitue un point de départ idéal pour de nombreuses excursions dans les Pyrénées espagnoles. Ne s’étendant que 4,4 kilomètres et ne présentant aucune difficulté, le parcours reliant le village au Mirado del Cinca vous mènera jusqu’à une vue spectaculaire sur la vallée, en à peine plus d’une heure. Autre option, de 10,44 km et elle aussi relativement facile, la randonnée d’Ainsa vers la sierra Morillo. Pendant les trois heures que dure la marche, vous aurez peut-être la chance de croiser la route d’un rapace, ils sont nombreux dans la région. 

Pêcher dans le lac d’Oô

pecher-dans-le-lac-d-oo

La région est parsemée de lacs. Selon la météo à Ainsa, pourquoi ne pas opter pour une sortie pêche ? À deux heures à peine du village se cache l’une des merveilles des Pyrénées, le lac d’Oô (oui, le nom est correctement orthographié et signifie « lac de haute montagne » en gascon). Perché à plus de 1500 mètres d’altitude, il reçoit l’eau d’une superbe cascade haute de 275 mètres des plus photogéniques. Si la baignade est interdite dans cet ancien barrage, il est en revanche possible de pêcher de mai à début octobre. 

Prendre un mois de vacances et se lancer sur le GR11

prendre-un-mois-de-vacances-et-se-lancer-sur-le-gr11

L’un des sites immanquables dans la chaîne des Pyrénées espagnoles, c’est bien évidemment le circuit du GR11, pendant de son cousin français, le GR10, qui passe par le parc national des Pyrénées. Ce long trek, qui s’étire de l’Atlantique à la Méditerranée, dévoile les plus beaux panoramas de la région. Un itinéraire quelque peu exigeant, mais entièrement balisé, qui prend environ 28 jours pour être mené à bien. Jalonné par de nombreuses communes, il permet de partir à la rencontre de la population locale et de leur culture. Bien entendu, les paysages inoubliables seront eux aussi au rendez-vous tout au long du parcours.

Contempler le mont Perdu, l’un des joyaux des Pyrénées

contempler-le-mont-perdu-l-un-des-joyaux-des-pyrenees

Pour conclure en beauté ce détour par les Pyrénées espagnoles et par Ainsa, partons dans les massifs pyrénéens pour découvrir le mont Perdu, perché à 3 344 mètres d’altitude. L’ascension nécessite un peu d’équipement (un piolet et des crampons si la neige est présente), ainsi qu’un niveau de pratique moyen. Au départ de la vallée d’Ordesa, il faut gagner le refuge de Goriz, situé à 2160 mètres d’altitude. Après un lever matinal, vous cheminerez à travers des gros blocs de calcaire et des névés pour profiter, au bout du couloir final, d’une vue sur les canyons, le balcon de Pinède et Gavarnie.