Back to top

Au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le Cantal partage ses frontières avec la Corrèze, la Haute-Loire, le Puy-de-Dôme, la Lozère, l’Aveyron et le Lot. Région de moyenne montagne au centre de la France, elle doit son nom au massif volcanique du Cantal qui occupe une partie importante de son territoire. D’Aurillac, sa préfecture, au plomb du Cantal, son point culminant, en passant par le puy Mary, classé Grand Site de France ou le château de Val, le Cantal en partie situé dans le parc naturel régional des volcans d’Auvergne constitue un merveilleux terrain de jeu pour les amateurs de randonnée

Aurillac

aurillac

Préfecture du Cantal, Aurillac, perchée à 600 m d’altitude, est la plus haute ville de France. Au cœur d’une nature exceptionnelle, elle constitue la porte d’entrée vers les monts du Cantal et la vallée de la Jordanne. Au détour d’un lacis de ruelles et de jardins ombragés se dévoile la fière façade du château de Saint-Étienne. Entre ses murs épais, il abrite le Muséum des volcans. Un passage obligé avant de partir sur la route des Crêtes à la découverte du massif volcanique du Cantal.

Monts du Cantal

monts-du-cantal
Occupant un territoire préservé de 2 700 km², les monts du Cantal forment l’un des cinq secteurs du parc naturel régional des Volcans d’Auvergne. Vestige du plus vaste stratovolcan d’Europe dont le diamètre mesure près de 60 km, le massif volcanique du Cantal dessine un cercle quasiment parfait dont les versants convergent vers le centre. Parmi ses sommets remarquables, le plomb du Cantal, son point culminant, atteint 1858 m. Classés Zone Natura 2000, les monts du Cantal comptent également depuis 2012 un Grand Site de France : le puy Mary.

Le puy Mary

le-puy-mary

Reconnaissable à son allure en forme de pyramide, le puy Mary est surnommé le « nombril » du plus grand volcan d’Europe d’où partent en étoile sept vallées glaciaires. À l’image de la dune du Pilat ou des falaises d’Étretat, il est classé Grand Site de France depuis 2012. Facilement accessible depuis le pas de Peyrol - le plus haut col routier du Massif central -, le puy Mary (1 787 m) offre un panorama époustouflant le stratovolcan cantalien (2 700 km²). Par temps clair, on peut même espérer y apercevoir le Mont-Blanc.

Le plomb du Cantal 

le-plomb-du-cantal

Deuxième plus haut sommet du Massif central après le puy de Sancy (1 886 m), le plomb du Cantal culminant à 1 855 mètres domine le plus grand stratovolcan d’Europe. On y accède après une ascension de 10 minutes en téléphérique suivie d’une vingtaine de minutes de marche. La randonnée par le GR4 dure quant à elle quatre heures environ. D’ici, le regard embrasse les reliefs du Massif central : puy Griou, puy Mary, puy de Sancy... Pour les plus courageux, l’excursion se poursuit sur les crêtes de « la Voie Romaine » en direction du col de Prat de Bouc. 

Château de Val

chateau-de-val

Au carrefour du Cantal, de la Corrèze et du Puy-de-Dôme, le château de Val se partage entre Auvergne et Limousin. Dressé sur un éperon rocheux de 30 mètres de hauteur, ce château fort du XVe siècle dominait, jusqu’au début des années 50, le village de bourg de Port-Dieu et sa vallée désormais engloutie sous les eaux du lac de retenue de Bort-les-Orgues. Immortalisé au cinéma dans une scène du Capitan, le château de Val, ouvert au public, se découvre lors de visite guidée ou libre. D’avril à octobre, des expositions de peintures et des concerts de jazz y sont programmés.