En Belgique, trois langues officielles coexistent : le français, le néerlandais et l’allemand. C’est de cette cohabitation que sont nées de savoureuses tournures dont la plus célèbre reste pour les Français l’incontournable formule « une fois ». Pour préparer votre voyage dans le plat pays et vous familiariser avec sa langue, nous vous offrons à titre exemplatif, comme diraient justement nos voisins, un florilège d’expressions belges iconiques à connaître avant d’aller en Belgique !

Les expressions belges du quotidien

Les expressions belges du quotidien

Les expressions belges à l’heure du repas:

•    Le déjeuner : le petit-déjeuner
•    Le dix-heures : la collation du matin
•    L’heure de table : la pause de midi
•    Le dîner : le déjeuner
•    Le souper  : le dîner

« Outre-Quiévrain » (de l’autre côté de la frontière franco-belge), on commence la journée avec une jatte (une tasse café) et une couque (viennoiserie), à l’heure du déjeuner. Peut-être aurez-vous l’occasion de prendre un dix-heures pour attendre l’heure de table ou le dîner, généralement entre 12 h et 14 h. Le soir, le souper est le moment de goûter les célèbres « carbonnades » (ragoût de viande à la bière et au pain d’épices, accompagné de pâtes, de pommes de terre vapeur ou de frites) ou des chicons au gratin (endives au four). Les adolescents auront probablement préférence pour la mitraillette, une demi-baguette garnie de viande cuite et de frites. 

Les mots belges pour prendre rendez-vous :

•    GSM : téléphone portable
•    Sonner : appeler au téléphone
•    Tantôt : « plus tard » ou « cet après-midi »

Si l’on vous dit : « À propos du dîner de demain, je te sonne tantôt sur ton GSM et je te dis quoi ! », vous devez comprendre : « À propos du déjeuner de demain, je t’appelle sur ton portable et je te dis ce qu’il en est ! ».

Les belgicismes incontournables en soirée

•    Aller à guindaille : faire la fête
•    A-fond : cul sec
•    Douffe : cuite, ivresse
•    Bob : capitaine de soirée ou Sam, autrement dit celui qui reste sobre pour conduire le groupe en soirée
•    Passer la nuit à l’amigo : passer la nuit au poste de police

Avant d’aller à guindaille dans les estaminets (anciens bistrots traditionnels) du vieux Bruxelles ou d’ailleurs, vous désignerez peut-être à pouf (au sort) celui qui fera le Bob ce soir. Ainsi pourrez-vous afoner (faire un a-fond, donc boire cul sec) votre pintje (pinte de bière) à votre aise (en toute décontraction) sans craindre les conséquences d’une douffe. Vous n’aurez pas à prendre le volant et ne risquerez pas de passer la nuit à l’amigo.

Belgique : les expressions marrantes pour un français

Parfois, la logique de certaines expressions belges peut sembler absconse. 

•    « Oui, peut être ! » est employé pour signifier : non, certainement pas !
•    « Non, peut être ! » indique au contraire : oui, sûrement !
•    « Oui mais non » veut dire non.
•    « S’il vous plaît » équivaut à « je vous en prie » lorsqu’on vous tend quelque chose ou « pardon » lorsqu’on ne vous comprend pas. Si l’on vous demande de répéter, il prend le sens de : « plaît-il ? »
•    « Savoir » correspond au verbe « pouvoir » en désignant la capacité de faire quelque chose. Par exemple : « Je ne sais pas lire sans mes lunettes ».
 
Il ne reste plus qu’à souhaiter que « vous aurez bon » (être bien ou avoir du plaisir) lors de votre séjour et que ces quelques expressions belges emblématiques vous seront utiles.