Photos

Le Costa Rica : pourquoi y aller ?

Parcourir la jungle, les volcans et les littoraux Pacifique ou caribéens du Costa Rica donne l’impression de se promener dans un zoo où les animaux seraient en liberté et la flore en pleine opulence. Même dans des lieux fréquentés, aménagés ou urbanisés, la nature s’impose. Le pays fait des efforts louables pour préserver cette immense richesse qui attire tant de touristes. Par exemple en créant un label de développement durable CST (« certificación para la sostenibilidad turística ») qui accorde une note (de un à cinq) à des centaines d’hébergements, restaurants, parcs, loueurs de voiture et tour opérateurs (liste disponible sur le site www.turismo-sostenible.co.cr).
Si le Costa Rica évite le tourisme de masse et low-cost, il reste un pays au niveau de vie assez élevé (on le surnomme la Suisse de l’Amérique centrale), avec un coût de la vie à l’avenant. Ce n’est donc pas vraiment une destination pour les voyageurs à petit budget et sac à dos… Certes, ils trouvent des auberges de jeunesse, mais ne peuvent économiser sur les entrées dans les parcs nationaux et réserves privées : elles sont payantes à la journée (une quinzaine de dollars environ) et il n’existe pas de packages regroupant plusieurs sites ou pour plusieurs jours. La « pura vida » peut donc s’avérer chère, mais cette expression typique des Ticos (sobriquet attribué aux Costariciens) reflète une réalité positive : celle d’une certaine douceur de vivre dans une nature à l’état pur (ou presque) qui mérite amplement d’être découverte…

Informations pratiques

Visa : non (un passeport en cours de validité suffit)
Vaccins : mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite
Monnaie : colón costaricien
Décalage horaire : - 7 heures en hiver, - 8 heures en été par rapport à la France.
Meilleure saison : de décembre à avril pendant la saison sèche.
Destination idéale pour : en couple / en famille / entre amis
Coût du voyage : €€ (cher)