Back to top

En pleine révolution industrielle catalane, l’homme d’affaires Eusebi Güell créa, en 1890, une colonie, c'est-à-dire un village pour héberger les ouvriers de sa fabrique textile. Il l’implanta dans les environs de Barcelone, mais pas trop près de la grande ville, pour éviter que les revendications syndicales ne « contaminent » ses travailleurs. En 1908, elle comprenait mille employés, 24 000 fuseaux et 760 mètres de métiers à tisser, actionnés par une machine à vapeur de mille chevaux ! Une activité qui dura jusqu’au début des années 1970. Le site se visite aujourd’hui, en commençant par le point info installé dans l’ancienne coopérative de consommation, qui permettait aux résidents d’acheter des denrées à bas prix. Une exposition complète y retrace l’histoire des lieux : les techniques de tissage, les luttes sociales et aussi la manière dont Gaudí a procédé pour concevoir l’église commandée par Güell en 1898, car la chapelle de la Colonia était devenue trop petite. Le célèbre architecte y travailla une décennie durant, avant de commencer la construction de l’église de la colonie en 1908… et d’en abandonner la supervision en 1914. Il était certainement trop occupé à préparer son chef d’œuvre, la future Sagrada Familia ! Même inachevé, la crypte est remarquable et classée par l’Unesco au patrimoine mondial de l’Humanité. Elle est le seule édifice de la colonie ouvert au public, car les autres bâtisses sont encore habitées de nos jours.

Tél. : +34 93 630 58 07
www.gaudicoloniaguell.org

Crédit photo : Maria Rosa Ferre