Back to top

Traditions, ambiance dans les quartiers, mentalités, gastronomie… Tokyo dans le Kanto et Osaka dans le Kansaï s’opposent sur bien des aspects. Tour d’horizon des différences entre ces villes à l’identité culturelle forte.

Tokyo et Osaka, deux villes diamétralement opposées

Tokyo-et-Osaka,-deux-villes-diamétralement-opposées

 

  • L’histoire : plus vieille que Tokyo, la ville d’Osaka a été développée par des commerçants, tandis que l’actuelle capitale japonaise a été fondée par des samouraïs, d’un milieu social bien plus élevé. Ce qui a largement contribué à son essor et à lui donner l’opulence qu’elle conserve aujourd’hui.

 

  • La position géographique : les environs de Tokyo, et notamment les villes de Kamakura, Hakone et Nikko, vous permettront de prendre un grand bol d’air et de culture. Osaka présente elle aussi de sérieux atouts de par sa localisation sur l’archipel : Kyoto, Nara ou encore Kobe sont facilement accessibles en train. Vous pourrez donc vous construire un itinéraire de vacances complet au départ des deux métropoles.

 

  • L’urbanisme : avec leurs bâtiments modernes à la hauteur démesurée, les deux villes demeurent assez similaires en termes d’architecture. Cependant, si la capitale tend à rénover tout son habitat urbain, Osaka possède une atmosphère de village dans certains quartiers, qui rassemblent d’innombrables maisons traditionnelles.

 

  • Le mode de vie : les Tokyoïtes sont souvent taxés de snobs et révèlent une attitude quelque peu compassée, diamétralement opposée à celles des Osakaïtes, plus amicaux et plus ouverts… Mais moins polis !

 

  • La gastronomie : Osaka a longtemps été surnommée le garde-manger du Japon, et elle reste aujourd’hui une ville réputée pour sa cuisine populaire généreuse. En revanche, Tokyo comporte beaucoup plus de restaurants, dont certains ont reçu des étoiles du guide Michelin.

 

  • Les temples : Tokyo regorge de temples à l’architecture fabuleuse, vestiges des périodes les plus fastes de l’Empire. Revers de la médaille, la pression touristique y est énorme et mieux vaut bien choisir ses heures de visite. Osaka en possède moins, et vous pourrez vous retrouver presque seul sur certains sites. Ce ne sera néanmoins pas le cas si vous décidez de découvrir le château, où se pressent les foules de visiteurs.