Back to top

Avec ses montagnes, son volcan actif et son littoral aux eaux turquoise, la Guadeloupe dispose de sites naturels enchanteurs. Randonner au travers de l’environnement exotique de l’île est bien souvent le meilleur moyen de les découvrir. Vous vous demandez « que faire en Guadeloupe ? » Consultez notre sélection de cinq balades à travers les terres ou en bord de mer, principalement sur Basse-Terre.

La Soufrière, une randonnée incontournable

La Soufrière, une randonnée incontournable

La randonnée-reine de la Guadeloupe vous entraîne en haut de la Soufrière. Ce volcan endormi fascine, à l’instar de nombreuses montagnes de feu dans le monde. Atteindre le point culminant de l’île s’adresse aux personnes en bonne condition physique. La randonnée, émaillée de passages à forte pente, implique près de cinq heures de marche et un dénivelé important. Vos efforts seront récompensés au sommet par la découverte d’une vue époustouflante à 360°. Vous pourrez même apercevoir les îles environnantes si le ciel est dégagé. 

Plonger dans les bains chauds du Matouba

En restant dans le voisinage de la Soufrière, d’autres merveilles naturelles se dévoilent, à l’instar des bains chauds du Matouba. Ils sont alimentés par une source chauffée grâce à l’activité du volcan, nichée au creux de son versant ouest. Le site a été réaménagé en 2015. Au lieu de vous plonger dans un bain, vous profiterez d’une douche. Deux sentiers vous y conduiront au travers de forêts plantées de majestueuses fougères arborescentes. L’un commence à Papaye, l’autre au niveau de la Maison Forestière du Matouba. Tous deux se rejoignent sur la partie finale du trajet, qui demande entre 1 h 30 et 1 h 45 à l’aller.

Les impressionnantes chutes du Carbet 

Chutes du Carbet Guadeloupe

Issue du flanc est de la Soufrière, la rivière du Grand Carbet forme trois chutes d’eau spectaculaires avant de se jeter dans l’Atlantique. Les deux premières sont accessibles par des sentiers de randonnée, ou « traces » comme on les nomme en Guadeloupe. La troisième cascade est interdite au public pour des raisons de sécurité. Une balade un peu exigeante de quatre heures aller-retour permet de regagner la première chute du Carbet. Impressionnante, elle affiche une hauteur de 115 mètres divisée en deux paliers. Se rendre à la deuxième cascade est plus aisé. Quelque 45 minutes de marche aller-retour depuis le parking vous suffiront pour admirer une chute d’une hauteur de 110 mètres. L’accès à ce sentier est payant.

Une randonnée plaisante au départ de Deshaies, en Guadeloupe

une-randonnee-plaisante-au-depart-de-deshaies-en-guadeloupe

De la commune de Deshaies, sur la côte nord-ouest de l’île de Basse-Terre, une randonnée ponctuée de paysages variés part vers deux des plus belles plages de Guadeloupe. La balade dure trois heures dans un sens. À partir du village, l’itinéraire s’enfonce dans une forêt sèche et grimpe vers le sommet du Gros Morne, un ancien volcan s’avançant dans la mer. Celui-ci servait autrefois de refuge aux esclaves en fuite. La descente laisse apparaître des vues magnifiques sur la plage de Grande Anse, son sable doré et sa végétation luxuriante composée de raisiniers bord de mer et de gommiers rouges, que vous traverserez. Votre promenade se poursuivra vers la splendide plage de la Perle, où vous n’hésiterez pas à vous baigner pour vous rafraîchir.

Randonnée au départ de la Route de la Traversée

Parcourant Basse-Terre dans sa largeur, de Petit Bourg à Pointe Noire, la Route de la Traversée suit un itinéraire au cœur de la jungle. Elle forme aussi le point de départ de plusieurs randonnées. L’une d’elles, la randonnée de Bras David, quitte la Maison de la Forêt et ses panneaux d’interprétation, avant d’emprunter un pont suspendu pour se diriger vers la végétation humide. Marche d’une heure en moyenne, praticable par toute la famille, elle permet de se familiariser avec la forêt tropicale.