Mettez le cap sur les îles roses de l’archipel d’Åland, ses plages de sable fin et ses prés fleuris, pour une escapade axée nature ! Entre Finlande et Suède, ce chapelet d’îles à l’histoire très particulière s’explore à vélo, en kayak ou en patin à glace.

L’archipel d’Åland, une province autonome entre Finlande et Suède

L’archipel d’Åland, une province autonome entre Finlande et Suède

Composé de près de 6 500 îles réparties entre la Finlande et la Suède et dont seulement 65 sont habitées, l’archipel d’Åland fait figure de curiosité politique en Scandinavie. À l’extrémité méridionale du golfe de Botnie, en mer Baltique, il est distant de 20 km des côtes finlandaises et de 29 km du littoral suédois. Il s’étire sur 1 554 km² et abrite plus de 28 355 âmes. L’île Märket est partagée entre la Suède et la Finlande, mais le reste de l’archipel est en fait une province autonome rattachée à la Finlande. Il dispose ainsi de son propre Parlement, possède son drapeau et son suffixe Internet et émet ses timbres. En revanche, on y parle le suédois, c’est même l’unique langue officielle ! En effet, l’archipel d’Åland a longuement fait partie du Royaume de Suède. Il faudra attendre la fin de la Révolution russe de 1917, puis une prise de décision de la Société des Nations, pour qu’il soit rattaché à la Finlande, géographiquement plus proche. En échange, la Finlande devait s’engager à reconnaître la spécificité culturelle de l’archipel d’Åland et notamment le suédois comme langue officielle. 

Autre curiosité, il est démilitarisé et, ici plus encore que dans le reste de la Scandinavie, il règne l’utopie d’un monde plus calme et plus vert. C’est ainsi que la police y est absente, tout comme les crimes et délits, et le taux de chômage y est seulement de 2 %. En outre, cette région est la plus ensoleillée des pays nordiques, un argument solide à faire valoir pour conquérir les visiteurs. Mais si l’on y vient, c’est pour profiter de ses paysages exceptionnels, entre granit rose et mer Baltique, qui laissent l’occasion de s’adonner à diverses activités.

Que faire sur l’archipel d’Åland ?

que-faire-sur-l-archipel-d-aland

L’archipel est un spot reconnu mondialement pour le kayak, et nombreux sont ceux qui se laissent séduire par une promenade de quelques heures ou de plusieurs jours entre les îles et îlots. Si les possibilités de parcours sont quasi infinies, l’un des itinéraires les plus prisés dans l’archipel d’Åland passe par Vardö, Sottunga ou encore Bäckö. Autres alternatives pour visiter les lieux, le câble pour relier les îles centrales, le ferry pour gagner les îles les plus éloignées ou le vélo, qui vous mènera de l’une à l’autre sur des pistes plates. Autour de vous, un paysage de granit rose et de champs verdoyants bordés par les eaux scintillantes de la mer. Si vous avez la chance d’aller sur l’archipel d’Åland en hiver, vous pourrez même patiner sur la Baltique prise dans les glaces ! 

Arrêtez-vous également à Mariehamn, la capitale de l’archipel, pour y découvrir le musée maritime, qui vaut absolument le détour. Articulé autour de la reproduction d’un bateau, il permet une immersion dans l’héritage d’Åland. Vous pourrez notamment y contempler des coffres, des maquettes en bouteilles et des costumes. Créé en 1934, le Musée des beaux-arts présente quant à lui les arts plastiques de la région, d’un côté, et l’histoire des îles de la Préhistoire à aujourd’hui, de l’autre.

Alors, quand se rendre sur l’archipel d’Åland ? Toute l’année ! Même si, en hiver, il faudra composer avec seulement 6 heures de lumière par jour. En juin, les îles s’animent au rythme de la Saint-Jean et, en juillet, vous découvrirez l’héritage viking au marché de Saltvik.