Back to top

Balcon arrimé au cœur des montagnes, le pic du Midi de Bigorre est un belvédère formidable pour contempler la succession majestueuse de sommets enneigés, crevasses et glaciers de la chaîne pyrénéenne. Accueillant les amoureux de paysages de montagne exquis, il devient le théâtre de moments magiques en compagnie des étoiles lors d’une nuit au sommet du pic du Midi.

Voir le coucher de soleil du sommet du pic du Midi

Voir le coucher de soleil du sommet du pic du Midi

Nimbé d’une atmosphère pure, le pic du Midi, à une altitude de 2877 mètres, possède des caractéristiques naturelles privilégiées pour contempler le ciel. Si bien que dès le XVIIIe siècle, les météorologistes et astronomes prennent l’habitude de grimper jusqu’à son sommet pour procéder à des mesures, relevés et observations. Cela mène à l’ouverture d’un observatoire astronomique en 1882 destiné à étudier la météo du pic du Midi et les phénomènes célestes. La construction d’un premier télescope en 1907 accroît encore davantage le potentiel scientifique de ce lieu singulier. 

silhouette-remarquable-du-pic-du-midi

De nos jours, la silhouette remarquable du pic s’adorne d’une haute antenne de retransmission. Les installations scientifiques se sont développées et comprennent un musée et le planétarium le plus haut du monde niché sous une coupole. Là, les nuits à l’observatoire du pic du Midi prennent une tournure féerique. Contempler les étoiles, repérer les planètes tout en profitant des derniers rayons du coucher du soleil sur les montagnes laisse des souvenirs inoubliables. Labellisée « Réserve internationale de ciel étoilé », la montagne et sa région offrent une vue limpide de la voûte céleste. Quelques privilégiés poussent l’aventure plus loin en optant pour une nuit complète au sommet du pic. Du coucher au lever du soleil, ils découvrent le ciel, le travail des scientifiques et contemplent un panorama changeant sous les lueurs du crépuscule et de l’aube.

Pour atteindre l’observatoire, deux possibilités se présentent. La première emprunte un téléphérique quittant la station de sports d’hiver de La Mongie, au pied du pic, pour une ascension en deux étapes. Les plus athlétiques préfèrent s’engager sur un itinéraire aux paysages spectaculaires qui n’ont rien à envier aux plus fameux treks des Pyrénées.
 
Pour en savoir plus : Le site du Pic du Midi