Back to top

Sur l’île du Sud de Nouvelle-Zélande, dans le parc national de Fiordland, se dresse l’un des fjords les plus connus du pays : le Milford Sound, ou «Piopiotahi ». Accessible aux randonneurs, plusieurs jours sont nécessaires pour terminer le parcours qui serpente au cœur d’un environnement admirablement préservé. Avant de vous lancer, voici tout ce qu’il faut savoir sur le Milford Track.

Quel itinéraire et où dormir sur le Milford Track ?

quel-itineraire-et-ou-dormir-pendant-le-milford-track

Le Milford Track est sans conteste l’une des randonnées les plus célèbres au monde. Il faut dire que la nature a été généreuse avec le parc de Fiordland en Nouvelle-Zélande ! Le long du circuit, les marcheurs traversent des paysages d’une variété et d’une beauté exceptionnelles : des panoramas composés de forêts primaires, de vallées glaciaires, de cascades ou encore de rivières.

Victime de son succès, l’itinéraire de ce trek en Nouvelle-Zélande est désormais imposé, et il convient de réserver les nuits dans les refuges. Le Milford Track s’étire sur 53,5 kilomètres, suivant le tracé qu’empruntaient les Maoris pour récolter le Tangiwai, une pierre précieuse, et peut être achevé en quatre jours. Le parcours débute à Glade Wharf, où l’on se rend en bateau depuis Te Anau Downs, et finit à Sandfly Point.

La première étape, longue de cinq kilomètres, ne prend que quelques heures. On franchit la Clinton River sur un pont suspendu et on chemine dans une forêt pluviale essaimée de cascades, dominée par les fougères et les mousses. La première nuit se déroule dans le refuge de Clinton Hut, où l’on rencontre d’autres randonneurs autour de repas concoctés avec les provisions prises avant le départ. Sur le Milford Track, point de restaurants ni de poubelles : on amène et on remporte nourriture et déchets.

Le deuxième jour, on remonte la Clinton Valley jusqu’au refuge suivant, la Mintaro Hut, en marchant toujours dans la forêt. Pour déjeuner, on s’arrête à Hidden Lake, dont les eaux limpides reflètent la falaise.

Troisième jour, les promeneurs doivent passer le col via le Mackinnon Pass, en montant une pente de 550 mètres de dénivelé assez raide. La forêt laisse place à une végétation rase, qui s’ouvre sur la Clinton Valley. On atteint ensuite le mémorial de l’explorateur qui a donné son nom à la passe, qui offre une vue à couper le souffle sur le Fiordland National Park. Chutes d’eau, torrents, piscines naturelles aux flots turquoise ponctuent la fin du chemin jusqu’aux spectaculaires Sutherland Falls, les chutes les plus hautes de Nouvelle-Zélande. 

Après une nuit dans la Dumpling Hut, direction Bell Rock, Mackay Falls, Poseidon Creek et l’arrivée : Sandfly Bay !

 

Comment aller au Milford Sound et quand pratiquer le Milford Track ?

Comment aller au Milford Sound et quand pratiquer le Milford Track

Il faut savoir que le départ et l’arrivée du Milford Track ne sont accessibles qu’en bateau. Si vous visitez la Nouvelle-Zélande en voiture, vous devrez la laisser à Te Anau, Te Anau Downs ou The Divide. 

Il faudra réserver les trajets en bateau et en bus qui vous mèneront jusqu’au départ de la randonnée vers le Milford Track et vous permettront d’en revenir. Les prix sont relativement élevés, comme le niveau de vie du pays. Il vous en coûtera une trentaine de dollars néo-zélandais pour relier Te Anau et l’embarcadère de Te Anau Downs. Pour la traversée vers Glade Wharf, vous devrez débourser environ 85 dollars. Au retour, vous paierez votre bateau entre Sandfly Point et Milford Sound une cinquantaine de dollars, tout comme le bus entre Milford Sound et Te Anau.

Vous pouvez entamer le Milford Track en toutes saisons. Mais si vous vous y rendez en hiver, il vous faudra être bien équipé. À réserver plutôt aux alpinistes chevronnés, les autres préféreront le printemps ou l’été.