Back to top

Jaillissements d’eau chauffée par la roche, les geysers sont l’une des attractions les plus célèbres d’Islande. Cet État insulaire entre le Groenland et la Norvège est l’un des rares sites de la planète à réunir les conditions nécessaires pour donner naissance à ce phénomène. Découvrez les plus beaux geysers d’Islande, tous situés dans la zone géothermique de la vallée d’Haukadalur, au sud de l’île.

Le Geysir, celui qui a donné son nom à tous les autres

Le terme « geyser » s’inspire du plus grand geyser d’Islande, le Geysir. Son nom vient de l’islandais « gjósa », qui signifie « jaillir ». Mentionné pour la première fois dès 1294, le jet d’eau chaude a subitement arrêté de se produire suite à une éruption, en 1630, et ce pendant 40 ans. En 2000, un séisme provoqua cette fois un jaillissement d’une hauteur exceptionnelle. Geysir atteint alors 122 mètres pendant deux jours, ce qui fait de lui le plus haut geyser encore en activité.

Le Strokkur, le geyser le plus actif d’Islande

le-strokkur-le-geyser-le-plus-actif-d-islande

Voisin du Geysir, le geyser Strokkur est le plus actif d’Islande. L’eau chaude est propulsée à 20 mètres de hauteur toutes les 5 à 10 minutes. Sur le sol, les roches jaunâtres, verdâtres et orangées attestent de la présence de soufre, de cuivre et de fer. Le Strokkur est l’un des trois sites situés sur le Cercle d’or, un célèbre circuit touristique de 300 kilomètres. Les chutes de Gullfoss et le Parc national de Þingvellir sont les deux autres attractions de ce parcours. Plus loin dans la vallée d’Haukadalur, on peut observer d’autres phénomènes comme les mares de boue et les fumeroles.

Gamla Laugin, le « lagon secret »

gamla-laugin-le-lagon-secret

Situé à Fluðir, le Gamla Laugin est un bassin naturel dont l’eau a une température de 38 à 40 °C. Il est alimenté par plusieurs jets d’eau chaude, peu élevés, mais fréquents. Assez calme, entouré de verdure et de quelques maisons, c’est un geyser idéal pour la baignade en Islande. En effet, un bassin a été aménagé pour que les familles puissent profiter de son eau chaude en toute sécurité et des douches, des tables et des accessoires de baignade sont disponibles pour les visiteurs.

Blesi et Fata, le couple qui communique

blesi-et-fata-le-couple-qui-communique

Également situés dans le champ géothermique de Geysir, Blesi et Fata sont deux bassins fumants, voisins de quelques mètres et provenant de la même source. Pourtant, le premier a une couleur bleu azur alors que le second est transparent. Pourquoi cette différence ? L’eau de Blesi est plus froide (40 °C), et conserve donc des particules de silice en suspension, qui lui donnent sa teinte bleutée, alors que l’eau de Fata, plus chaude, fait se dissoudre la silice et devient transparente. Le geyser de Fata se déchaîne parfois, en un jet oblique qui peut durer plusieurs minutes.

Óþerrishola, le geyser qui peut prédire la pluie

Óþerrishola-le-geyser-qui-peut-predire-la-pluie

Tache bleutée au milieu des roches rougeâtres, le geyser Óþerrishola semble à première vue parfaitement endormi. Mais il possède un don unique : la capacité de prédire la pluie. En effet, chaque fois que la pression atmosphérique baisse, ce bassin tranquille se transforme en un geyser enthousiaste.

Konungshver, le geyser dormant aux fabuleuses couleurs

konungshver-le-geyser-dormant-aux-fabuleuses-couleurs

Au nord de Blesi se trouve Konungshver, la « source du roi ». Il a été nommé ainsi en l’honneur du roi Christian IX du Danemark, qui a visité la vallée d’Haukadalur en 1874. Lorsqu’il n’est pas troublé par la pluie, ce bassin d’eau chaude présente un magnifique dégradé de vert et de bleu, bordé de brun. Son activité s’est amoindrie avec le temps, mais il est possible qu’il se réveille un jour. Des jets d’eau ont été observés après les tremblements de terre de juin 2000.