Les Etats-Unis d’Amérique regorgent de parcs nationaux tous plus impressionnants les uns que les autres. Si certains sont des références absolues pour le cinéma ou des incontournables de voyages, d’autres ont moins de succès... À tort. 

 

LES INCONTOURNABLES

Le Grand Canyon (Arizona)

Le parc du Grand Canyon est un véritable témoin de l’histoire de notre planète. Balafre majestueuse sur le visage charismatique de l’Arizona, l’héritage qu’il nous laisse possède une valeur inestimable. C’est certainement le parc le plus connu des Etats-Unis, avec 4 millions de visiteurs par an. Le canyon est creusé depuis des milliers d’années par le Colorado, fleuve mythique du Far West, et ses dimensions sont vertigineuses : 450 km de long et jusqu’à 30 km de largeur. Sa profondeur peut aller jusque 2 km. Le Grand Canyon est une véritable encyclopédie pour les scientifiques : il est composé d’une multitude de roches sédimentaires et volcaniques aux couleurs chatoyantes dont chaque strate représente une période géologique bien précise. 

Grand Canyon

 

Yellowstone (Wyoming)

Le parc de Yellowstone dans le Wyoming est un bijou de notre planète, forgé par ses volcans et ses glaciers, façonné par le vent. Surnommé autrefois « la région où l’Enfer déborde », le parc de Yellowstone est le plus ancien des Etats-Unis. C’est aussi, comme certains l’affirment, le plus beau parc au monde. Divisé en plusieurs zones (Yellowstone Lake, Mammoth Hot Springs, Grand Canyon of the Yellowstone, Tower-Roosevelt et Old Faithful Area), le parc abrite la plus grande concentration de phénomènes géothermiques du monde. La faune sauvage y est particulièrement dense et surtout protégée : élans, bisons, loups, ours… Le paysage y est aussi très diversifié, avec ses plaines, ses rivières, ses lacs et ses chutes d’eau. 

y

 

Monument Valley (Arizona, Utah)

Le contraste entre la roche dorée de Monument Valley et le bleu pur de son ciel est saisissant. Il nous transporte dans un autre monde, un monde sacré où Lucky Luke et Clint Eastwood vivraient en paix avec les indiens Navajo, gardiens ancestraux de ce site. Théâtre de la ruée vers l’or, Monument Valley est un embrasement minéral, prenant feu au contact des premiers rayons du Soleil. Les Navajos proposent aux visiteurs de prendre part à cette œuvre à dos de cheval. Ce parc est surement ce qui représente le mieux la conquête de l’ouest et le rêve américain. 

mv

 

Bryce Canyon (Utah)

Qui n’a jamais entendu parler des célèbres cheminées de fées ? Ce spectacle féérique a lieu dans un jardin brut, se voilant et se dévoilant au gré des pérégrinations du Soleil et des saisons, oscillant entre les nuances de rouge et de rose. Bryce Canyon se laisse apprécier le temps d’une journée, à condition d’arriver avant le lever du jour. Il est dit que les colonnes de calcaire de Bryce Canyon, qui doivent leur couleur au mélange d’oxyde de fer et de manganèse, prennent des formes humaines ou animales selon l’imagination de chacun. Ce territoire a longtemps été habité par les indiens Anasazi, qui ont rendu ces terres immortelles grâce à leurs nombreuses légendes.

bc

 

Zion (Utah)

Zion est le parc national le plus ancien de l’Utah. Créé en 1919, ses atouts sont nombreux et assurent sa réputation : ses canyons profonds creusés par la Virgin River nous font ressentir un plaisir absolument vertigineux, ses chaînes rocheuses ocres sont monumentales et inébranlables et la possibilité d’y faire du canyoning et de la randonnée rend l’expérience incomparable et inoubliable.

 

LES MOINS CÉLÈBRES

Rocky Mountains (Colorado)

Injustement oubliées des visiteurs et des sites touristiques, les Rocky Mountains sont pourtant un des trésors les plus sacrés que nous réserve l’ouest des Etats-Unis. Le parc est le lieu où dort une partie des Rocheuses, la plus longue chaîne de montagnes d’Amérique du Nord. Il y a 72 pics montagneux à y admirer dont le plus haut, Longs Peak, culmine à plus de 4 300 mètres d’altitude. Ses paysages sont très variés et ne font qu’asseoir un peu plus sa majesté : glaciers, rivières, forêts, lacs, prairies, canyons. Ce vivier naturel permet à une faune impressionnante de peupler sereinement ces terres, comme les ours, les pumas, les castors, les cerfs ou les coyotes.

rm

 

North Cascades (Washington)

Contrairement à ce que son nom indique, le parc national de North Cascades n’offre pas à ses visiteurs un spectacle aquatique entre écumes et chutes d’eau. Les Cascades est le nom d’une chaîne de montagnes dans le Nord-Ouest des Etats-Unis. Son Blue Lake Trail est une expérience à vivre au moins une fois : une randonnée de 4 miles sur un étroit sentier, grimpant en altitude au travers de forêts subalpines et surplombant un lac d’un bleu troublant. Vu des hauteurs, le Diablo Lake paraît être une hallucination, une oasis au cœur d’un désert sonore. Ce lac artificiel est surprenant de beauté et de réalisme. Sa couleur turquoise et laiteuse vous donnera envie de vous y plonger. Attention toutefois, elle est glacée.

nc


Black Canyon of the Gunnison (Colorado)

Teinté de couleurs sombre et opaques, le parc du Black Canyon of the Gunnison est imposant et fier. Le canyon est long de 77 km, dont 21 km se trouvent à l’intérieur du parc. Il est creusé par le Gunnison dont le débit important permet d’irriguer la région entière. Le rafting est une activité très prisée des plus courageux, et ses parois de schiste abruptes feront le bonheur des plus aguerris en escalade. De nombreuses randonnées sont proposées dans ce parc. Véritables vallées ténébreuses, les immenses parois du Black Canyon sont semblables à des blocs de charbon. De nombreux points sont à visiter comme le majestueux Gunnison Point, le Painted Wall View et le Warner Point Nature Trail.

bcg

 

Réserve de Katmai (Alaska)

Cette réserve est un véritable havre de paix pour les ours bruns, qui se comptent à plus de 2000. Les voir  pêcher dans Brooks River offre un spectacle rassurant et d’une pureté immuable. Paisible, le parc n’en est pas moins étonnant. Il est célèbre pour sa vallée des Dix Mille Fumées, formée des suites de l’éruption du Novarupta en 1912.  Il y a 14 volcans en activité dans cette réserve, et ses 800 km de côte offrent aux touriste un spectacle impressionnant. Les visites de Naknek Lake et du Mont Katmai sont des incontournables, et valent le coup de s’y attarder.
 

k