Back to top

Situé dans le nord-ouest du Costa Rica, le volcan Arenal figure parmi les attractions incontournables du pays. Le sommet de ce cône parfait domine le parc national qui l’entoure du haut de ses 1 720 mètres. Découvrez ce géant de la nature.  

Le plus jeune volcan du Costa Rica

Ce pays d’Amérique centrale est parsemé de 116 volcans qui font partie de la ceinture de feu du Pacifique. Si le volcan Irazú est le plus haut, le volcan Arenal se distingue par sa récente formation, il y a 7000 ans. Endormi pendant des siècles, entre 1500 et 1900, il s’est brutalement réveillé le 29 juillet 1968 suite à un violent tremblement de terre. Son éruption spectaculaire dure alors plusieurs jours. Construits au pied du volcan, les villages de Tabacón, Pueblo Nuevo et San Luís sont complètement ensevelis sous les roches et les cendres. 

Surnommé « la maison du Dieu du Feu », l’Arenal incarne l’un des volcans actifs du Costa Rica, aux côtés de Poas, Turrialba, Rincon de la Vieja et Irazú. Il a régulièrement craché de la lave jusqu’en octobre 2010. Ses mouvements sont surveillés de très près par les autorités locales. Aujourd’hui, toutes les habitations et les infrastructures touristiques sont situées à une distance suffisante pour éviter tout risque.


  
L’attraction majeure du parc

attraction-majeure-du-parc

Le volcan Arenal s’érige au cœur du parc national du même nom. D’une superficie de 121,2 km², ce dernier abrite aussi le volcan endormi Cerro Chato et la montagne Los Perdidos. C’est l’un des sites les plus fréquentés du nord du Costa Rica. Environ 500 espèces d’oiseaux, des reptiles et divers mammifères y vivent en toute liberté. Vous croiserez peut-être des singes, des pumas, des ocelots et des tapirs. La flore est également très riche.

Les sentiers balisés vous guideront à travers une forêt tropicale vers d’anciennes coulées de lave, des fumerolles et des sources d’eau chaude. Vous aurez plusieurs options de randonnées à Arenal. La plus courte fait 2,5 kilomètres. En revanche, il est interdit de réaliser l’ascension du volcan pour des raisons de sécurité. Son sommet composé de cinq cratères émet encore de la vapeur d’eau et du gaz de temps à autre. Vous pourrez l’admirer depuis les miradors ou la terrasse de l’Arenal Observatory Lodge, l’unique hôtel construit dans le parc. 

À la base du volcan s’étend le plus vaste lac du Costa Rica (88 km²) qui est artificiel. Le barrage a été élevé en 1974 pour combler les besoins en eau et en électricité de la région. De petites embarcations proposent aux touristes de naviguer sur les eaux calmes. Vous pourrez aussi pratiquer le canyoning et le rafting sur la rivière Agua Caliente. 

Informations pratiques

Le parc national du volcan Arenal se trouve dans la province d’Alajuela, à trois heures de route de la capitale San José. La ville la plus proche s’appelle La Fortuna, à une quinzaine de kilomètres. Celle-ci vit principalement du tourisme. Elle regorge d’agences qui organisent des tours dans le parc. Le cône symétrique du volcan constitue la toile de fond de cette bourgade.

Ceux qui souhaitent explorer le site par eux-mêmes loueront une voiture ou emprunteront le bus public en direction de Tilarán. Il dépose ses passagers à deux kilomètres de l’entrée du parc national. Vous pourrez y accéder tous les jours entre 8 h et 16 h. L’entrée est payante.  

Le volcan Arenal a très souvent la tête dans les nuages. Il vaut donc mieux vous renseigner sur les conditions météorologiques avant de partir. Si vous souhaitez contempler quelques coulées de lave orange dans la nuit, informez-vous au préalable sur son activité. Un centre d’informations accueille les visiteurs sur place. 

Véritable emblème du Costa Rica, le volcan Arenal vous promet d’inoubliables sensations dans un cadre naturel magique.