À 120 km de Calgary au Canada, le parc national de Banff dans la province de l’Alberta est inscrit au patrimoine UNESCO au titre des parcs des montagnes Rocheuses canadiennes. Doyen des parcs nationaux du pays, il s’étend sur 6 641 km2 et offre aux amoureux des grands espaces quelques-uns des sites naturels les plus sauvages d’Amérique du Nord. De sommets enneigés en glaciers, de lacs d’altitude en champs de glace, et de chutes en canyons, cap sur le parc national de Banff dans l’ouest du Canada.

Le parc naturel de Banff au Canada, un joyau à l’état sauvage

le-parc-naturel-de-banff-au-canada-un-joyau-a-l-etat-sauvage

Au cœur des plus beaux paysages du Canada, le parc national de Banff attire quelque trois millions de visiteurs chaque année. Certains y viennent en été pour randonner à pied, à cheval ou à vélo, pratiquer l’escalade ou s’adonner aux sports en eaux vives. D’autres le préfèrent en hiver pour ses pentes enneigées et ses lacs glacés, propices au ski alpin, au snowboard, au ski de fond, au patinage et à la plongée sous glace. Réputé pour ses paysages majestueux, le parc national de Banff est aussi un sanctuaire pour les animaux montagnards. Le site compte 53 espèces de mammifères, dont le coyote, le loup, le cougar, le lynx du Canada, l’ours noir, le grizzly, l’orignal, le wapiti, le caribou des bois et même le bison, vivant en captivité près de la ville de Banff.

Promenade des Glaciers et lac Peyto, incontournables du parc national de Banff

Au nombre des visites à faire dans l’Ouest canadien, la promenade des Glaciers, reliant Lac Louise à Jasper, fait partie des incontournables. Selon ses admirateurs, cette route panoramique de 232 km — que vous trouverez également sous l’appellation Route 93 Nord sur la carte du parc national de Banff — passe pour être l’un des itinéraires les plus pittoresques du monde. En effet, entre le parc national de Banff et le parc national Jasper, les paysages grandioses se succèdent. Certains comme le lac Herbert, le glacier Crowfoot ou le glacier Athabasca peuvent se contempler sans quitter la route. D’autres comme les chutes Sunwapta Torrent, le sommet Bow et le lac Peyto sont accessibles après une courte marche.

Au niveau de Saskatchewan River Crossing, un détour d’une cinquantaine de kilomètres en direction de Rocky Mountain House permet d’observer un phénomène naturel rare : les « ice bubbles », des bulles de méthane gelées, piégées sous la surface de l’eau du lac Abraham.

Le parc national de Banff en pratique

 

Le parc national de Banff est accessible en voiture par : 
-    la route transcanadienne (autoroute 1) depuis Calgary ;
-    la promenade des Glaciers ou Icefields Parkway depuis Jasper ;
-    l’autoroute 11 depuis Red Deer. 

Plusieurs lignes d’autocars relient Calgary et Vancouver à Banff et Lac Louise. 

Un pass est nécessaire pour entrer et circuler dans le parc national de Banff. Comptez environ 10 $ pour le pass journalier (tarif adulte) et de 68 $ (pour un adulte seul) à 137 $ (pour un groupe) pour le pass annuel (carte découverte donnant accès à plus de 100 parcs canadiens, aires marines et lieux historiques). L’entrée est gratuite pour les jeunes de moins de 17 ans. Disponibles aux postes d’entrée, centres d’accueil, campings et auprès de certains partenaires, les pass peuvent aussi se réserver en ligne. 

Sur place, un service de navettes permet d’accéder aux sites les plus populaires du parc. Ainsi est-il possible de rayonner autour de Banff et Lac Louise : du mont Sulphur et ses sources thermales Upper Hot Springs au lac Moraine, en passant par le réservoir Minnewanka, le lac Johnson ou le canyon Johnston. La ligne 8S propose quant à elle un itinéraire panoramique à travers la Vallée-de-la-Bow. Dans ce parc au décor exceptionnel, vous n’êtes pas au bout de vos découvertes.