Back to top

Avez-vous déjà entendu parler du désert blanc d’Égypte ? Loin des attractions touristiques majeures du pays, cette curiosité géologique émerveille les rares visiteurs qui s’y aventurent. 

Imaginez une étendue de sable blond, d’où émergent des formes étranges d’une couleur immaculée. Elles semblent ensevelies sous la neige. Ce spectacle est visible à l’ouest de la vallée du Nil. Sur une carte de l’Égypte, le désert blanc est niché entre les oasis d’Al-Bahariya au nord et d’Al-Farafra au sud, à 400 kilomètres du Caire. Les randonnées à pied et les excursions en dromadaire ou en 4x4 partent de ces deux bourgades. La meilleure période de visite est entre octobre et avril, afin d’éviter les grandes cha-leurs. 

Une étonnante création géologique

Une étonnante création géologique

Le désert de sable blanc s’étend sur une bande de 20 kilomètres de long. Il est traversé par la route qui relie Al-Bahariya et Al-Farafra. L’entrée de ce site minéral est marquée par une colline étincelante baptisée « la montagne de cristal ».

Le nom de ce désert provient de la couche de craie et de calcaire qui recouvre partiellement le paysage. C’est le vestige d’une époque pendant laquelle cette zone, aujourd’hui aride, se situait sous la mer, il y a plusieurs dizaines de millions d’années. On peut d’ailleurs toujours trouver des restes d’oursins, de coquillages, voire de récifs coralliens dans le désert libyque.

desert blanc egypte

Après le retrait des flots, le sol a subi une érosion constante, qui a modelé de merveilleuses formations rocheuses. Champignons, arches, iceberg, poule, Sphinx ou figures humaines, la statuaire est variée. Au coucher du soleil, les sculptures naturelles se parent de nuances chaudes. Les plus fragiles paraissent défier les lois de la pesanteur et menacent de s’effondrer à tout instant. L’atmosphère devient mystérieuse lorsque ces silhouettes fantomatiques contrastent avec le ciel nocturne. 

Épargné par le tourisme de masse, ce décor fera le bonheur des voyageurs en quête de panoramas époustouflants. À proximité, un désert noir d’origine volcanique mérite également le détour. Les environs du village voisin de Bawiti abritent la Vallée des momies dorées, une nécropole comptant plusieurs centaines de sarcophages. Ces deux sites complètent le circuit du désert blanc en Égypte