Culminant à une altitude de 1 720 mètres, le Crêt de la Neige est la plus haute montagne du massif du Jura, dans l’est de la France. Plusieurs itinéraires de randonnée conduisent jusqu’à son sommet. De là, le panorama est époustouflant.

Dans l’est du Jura français, le Crêt de la Neige s’élève au-dessus du département de l’Ain. Il appartient à la Haute Chaîne du Jura. Cet ensemble de montagnes protégé par le statut de réserve naturelle nationale possède une forme fine et allongée et regroupe les deux plus hauts sommets du massif. Le Crêt de la Neige s’élève en effet à peu de distance du Reculet, qu’il dépasse de seulement deux mètres.
 
Corniche rocheuse dominant une combe, le crêt est une des structures géologiques typiques du Jura. Autrefois, des neiges éternelles recouvraient ce sommet tout au long de l’année. Bien que la couverture blanche tende désormais à disparaître en été, la montagne conserve son nom poétique.

Le Crêt de la Neige, un refuge pour la faune et la flore

Le point culminant du massif s’insère dans un paysage exceptionnel par sa faune et sa flore. Les « pelouses » sauvages des zones basses laissent place à des forêts de hêtres et d’épicéas. Plus haut encore, les prairies d’altitude prennent le dessus. En été, elles se transforment en un tapis fleuri et coloré. La faune évolue aussi en fonction de l’altitude et, lors d’une randonnée vers le Crêt de la Neige, il est possible d’apercevoir un chamois

La proximité des villages de Lelex, à l’ouest, et de Thoiry, à l’est, facilite l’accès au pied du Crêt de la Neige en voiture. Il n’existe aucune route vers le sommet, mais plusieurs sentiers de randonnée pédestre. En hiver, un itinéraire défini pour les balades en raquettes est le seul praticable.

Arrivé au sommet, le panorama offert est majestueux : le regard se porte sur la chaine des Alpes et le Mont-Blanc qui se dessinent à l’horizon. En contrebas, la vue s’ouvre sur le lac Léman et le bassin genevois. Une vue qui récompense largement les quelques heures passées à se dépenser sur les sentiers.