Back to top

Le majestueux Kilimandjaro trône au nord-est de la Tanzanie, à 340 kilomètres au sud de l’équateur, près de la frontière avec le Kenya. Des milliers d’alpinistes et de randonneurs rêvent de gravir cette montagne légendaire jusqu’à atteindre sa couronne de neiges éternelles. Découvrez les coulisses de l’ascension du Kilimandjaro, un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le toit de l’Afrique

Le toit de l’Afrique

Le Kilimandjaro émerge soudainement de la vaste savane africaine, le parc Amboseli. Il s’agit de la montagne isolée la plus haute du monde. Elle est composée de trois volcans éteints, le Shira à l’ouest, le Kibo au centre et le Mawenzi à l’est. 

À une altitude de 5 891,8 mètres, le pic Uhuru représente le point culminant du continent. Son nom signifie « liberté » en swahili. Il est constamment recouvert d’une calotte glaciaire qui provoque l’étonnement du premier européen qui découvre le Kilimandjaro en 1848, le missionnaire allemand Johannes Rebmann. Cependant, le dôme blanc a fondu de plus de 80 % au cours du 20e siècle.

Couvrant une superficie de 388 500 hectares, ce géant volcanique est intégralement inclus dans le parc national du Kilimandjaro. Le nord et l’ouest sont le territoire des pasteurs maasai, alors que le sud et l’est sont habités par les cultivateurs wachagga.

La difficulté de l’ascension du Kilimandjaro
la-difficulte-de-l-ascension-du-kilimandjaro

La première ascension réussie est effectuée en 1889 par Hans Meyer et Ludwig Purtscheller, guidés par le soldat wachagga Yohanas Kinyala Lauwo. Ils ouvrent la voie à de nombreux explorateurs venus du monde entier.

La durée de l’ascension du Kilimandjaro, descente comprise, varie entre 6 et 10 jours, en fonction du sentier emprunté. Vous aurez en effet le choix entre 7 points de départ. Sachez que les itinéraires sur le versant méridional sont plus accessibles et fréquentés que ceux sur le versant septentrional, dédiés aux alpinistes expérimentés.

La préparation physique, mentale et matérielle constitue la clé de la réussite de ce défi sportif. Un entrainement préalable est nécessaire, de même qu’un équipement adéquat. Vous risquez malgré tout de souffrir du mal aigu des montagnes. La seule solution pour limiter cela est de donner à son corps le temps de s’acclimater à l’altitude. Privilégiez donc les itinéraires plus longs, même s’ils sont plus chers, pour augmenter vos chances d’arriver au sommet.

Informations pratiques

kilimandjaro infos pratiques

Chaque année, environ 20 000 personnes se lancent à la conquête de la plus haute montagne d’Afrique devant le mont Kenya. La loi tanzanienne stipule que vous devez être accompagné par un guide homologué et suivre les sentiers de randonnée.

Des refuges de montagne et des camps sont disponibles pour passer la nuit, après chaque journée de marche. Ceux qui longent la Route Marangu sont les mieux équipés (lit, eau, électricité, douches et cuisine). Pour des raisons de sécurité, vous n’êtes pas autorisé à bivouaquer hors des zones indiquées.

Les prix de l’ascension du Kilimandjaro démarrent en moyenne à 850 euros et peuvent atteindre plus de 3000 euros, selon l’agence, l’itinéraire et les services choisis, ainsi que le nombre de participants. Pour votre confort, des porteurs et un cuisinier peuvent faire partie de l’équipe. Il est recommandé d’opter pour une excursion au tarif de 1500 euros minimum afin de bénéficier d’un rapport qualité/prix satisfaisant. 

Par ailleurs, contracter une assurance voyage qui inclut l’alpinisme est essentiel pour votre sécurité. En cas de problème, les gardes du parc organisent une évacuation d’urgence.  

L’aéroport international du Kilimandjaro est situé à cinquante kilomètres au sud-ouest du sommet. Le principal point de départ des expéditions est la ville de Moshi.

Quant à la meilleure période pour réaliser l’ascension du Kilimandjaro, elle s’étale de juillet à octobre et de janvier à février. Vous éviterez ainsi la saison des pluies et profiterez de la beauté époustouflante de ces paysages uniques au monde.