Back to top

Le relief de Las Médulas en Espagne constitue un paysage unique et inattendu, formé à la fois par la nature et l’activité humaine. Situé dans le Bierzo, dans la province de León au nord-ouest de la péninsule ibérique, ce tableau alliant roches rouges, châtaigniers et chênes verts s’est constitué à partir des monts anciens du Medilianum et fut la plus grande exploitation romaine d’or à ciel ouvert. Les mines d’or de Las Médulas furent exploitées par les Romains pendant environ 250 ans, entre le Ier siècle avant J.-C. et le IIIe siècle de notre ère.

À quoi s’attendre en se rendant à Las Médulas ?

medulas

L’exploitation aurifère a profondément modifié le paysage originel. Jusqu’à l’arrivée des Romains, les populations locales exploitaient les gisements alluviaux, en lavant simplement la boue et le sable pour en extraire les pépites d’or. Dans la seconde moitié du Ier siècle avant J.-C., les Romains ont introduit le système hydraulique appelé « ruina montium », qui consiste à fragmenter les parois rocheuses en introduisant de grandes quantités d’eau dans les cavités. Pour ce faire, ils ont creusé des canaux, galeries et réservoirs qui subsistent aujourd’hui. Certaines galeries portent même encore les marques de pioches laissées par les mineurs, bien souvent esclaves, il y a plus de 2000 ans.

Après la fermeture des mines de Las Médulas, la nature a progressivement repris ses droits sur le paysage dévasté, habillant les pans de montagne dénudés de forêts verdoyantes composées de genêts, de chênes, de chênes verts et de houx. La culture du châtaignier s’est développée, et certains arbres centenaires veillent aujourd’hui sur les sentiers de promenade. De nombreux animaux peuvent également être observés, des sangliers, chevreuils et chats sauvages, mais aussi une centaine d’espèces d’oiseaux.

Que visiter dans la région de Las Médulas ?

que-visiter-dans-la-region-de-las-medulas

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la zone d’environ 100 km² abrite de spectaculaires sites naturels et des sentiers, balisés ou non, cheminant entre nature et histoire. La région se visite facilement à pied ou à vélo. Découvrez par exemple le paisible lac de Carucedo, peuplé d’oiseaux et entouré de châtaigniers, d’arbousiers et de rosiers sauvages, lors d’une promenade sur le sentier qui l’entoure. 

Vous rencontrerez aussi des villages fortifiés celtes appelés « castros » des Asturies, comme ceux de San Juan de Paluezas et de Borrenes, dernières traces des peuples décimés par les Romains à leur arrivée. Depuis le village même de Las Médulas, accédez aux excavations creusées par les Romains, telles que la Grotte Enchantée (la « Cueva Encantada ») ou la galerie de la Cuevona (la « Grande Grotte »). Elles sont entourées de pitons de roche rougeâtre, culminant à plus de 100 mètres de haut. 

Préparer sa visite à Las Médulas

On accède au site de Las Médulas par la route qui relie Ponferrada à Ourense, en passant par le village de Carucedo. À l’entrée du village de Las Médulas se trouve l’atelier archéologique (l’« Aula Arqueológica »), où le visiteur peut en apprendre plus sur le gisement aurifère, les excavations et la construction de plus de 100 kilomètres de canaux et aqueducs par les Romains. 

C’est aussi de l’Aula Arqueológica que démarrent les visites guidées, notamment celle qui mène au Mirador de Orellán, à 8 kilomètres des mines de Las Médulas. La vue panoramique sur tout le site est mémorable. Près du lac de Carucedo est installée la Maison du Parc de Las Médulas, riche en informations sur le site naturel et les visites. Pour une expérience authentique et dépaysante, il est intéressant de séjourner en chambre d’hôtes ou en camping à Las Médulas, afin de se familiariser avec la culture et la gastronomie locales.