Entre Moustiers-Sainte-Marie et Castellane, les gorges du Verdon offrent aux amateurs de grands espaces de magnifiques randonnées longeant l’un des plus beaux canyons d’Europe. À deux heures et demie de route de Nice ou Marseille, cap sur le parc naturel régional du Verdon à la découverte du sentier Blanc-Martel, du chemin du Bastidon ou du sentier de l’Imbut, quelques-uns des itinéraires les plus remarquables de la région.

Les randonnées mythiques des gorges du Verdon

Les randonnées mythiques des gorges du Verdon

Aux portes du Var et des Alpes-de-Haute-Provence, les gorges du Verdon déroulent leurs paysages majestueux au cœur d’une nature sauvage et spectaculaire. Pour les découvrir, deux solutions s’offrent aux amoureux de panoramas époustouflants. En voiture ou à vélo, la route des Crêtes (D23) part de La Palud-sur-Verdon et permet de parcourir une boucle de 24 km jalonnée de belvédères surplombant le Grand Canyon. À pied, c’est en empruntant les sentiers balisés que les randonneurs profiteront d’un tableau inoubliable. 

gorges du Verdon

Du sentier du Lézard, accessible aux marcheurs occasionnels, à l’ascension du Grand Margès, impliquant une bonne condition physique : tous les niveaux de difficulté sont représentés, laissant une grande liberté de choix aux promeneurs. En commençant par la randonnée la plus célèbre des gorges du Verdon : le sentier Blanc-Martel (entre La Palud-sur-Verdon et Rougon). Réservé aux randonneurs expérimentés, ce parcours de 15 km avec un dénivelé de 350 mètres nécessite environ six heures de marche. Selon les cas, le départ peut avoir lieu au Chalet de La Maline ou au Point Sublime, un belvédère surplombant le Couloir Samson (l’entrée des gorges du Verdon) encadré par la paroi du Duc et les falaises de l’Escalès. C’est également d’ici que démarre le sentier du Lézard : un itinéraire « découverte » (5 km et dénivelé de 80 m) reliant le pont Tusset au tunnel du sentier Martel. Les randonneurs les plus aguerris pourront aussi s’élancer sur le chemin du Bastidon (boucle de 15 km avec dénivelé de 700 m) ou le sentier de l’Imbut (circuit de 13 km avec dénivelé de 600 m) pour profiter de splendides escapades émaillées de passerelles, d’échelles et d’escaliers taillés dans la roche. 

Pour trouver toutes les informations utiles avant de se mettre en route, rendez-vous à La Palud-sur-Verdon où la Maison des Gorges du Verdon propose cartes, plans et guides détaillés de la région.

Les randonnées au bord des lacs du Verdonles-randonnees-mythiques-des-gorges-du-verdon

Découvrir les gorges du Verdon, c’est aussi suivre le GR4, le long des lacs de Castillon, Sainte-Croix-du-Verdon, Quinson ou Esparron-de-Verdon. Ce parcours de 150 km débute à Saint-André-les-Alpes ou Annot, deux villages de caractère desservis par le train des Pignes, et aboutit à Manosque. Une randonnée permettant de rejoindre les Basses Gorges du Verdon en faisant étape dans les villages de La Baume, Montpezat ou Saint-Martin-de-Brômes. 

Rafting, flotting, hydrospeed, tubing ou canoé dans les gorges du Verdon : les amateurs de sports nautiques et de descentes en eau vive sont comblés. Pour partir en randonnée nautique vers le grand canyon, plusieurs points de départ sont aménagés depuis les bases de Saint-Julien-du-Verdon et Saint-André-les-Alpes bordant le lac de Castillon, le pont du Galetas (entre Aiguines et Moustiers) près du lac de Sainte-Croix du Verdon ou les bases nautiques de Montpezat et de Saint-Laurent-du-Verdon au bord du lac de Quinson. Sur les rives du lac d’Esparron-de-Verdon, le sentier de garde longe l’ancien canal du Verdon tel un balcon au-dessus des eaux émeraude.

La meilleure période pour découvrir les somptueux paysages des gorges du Verdon se situe entre la mi-mai et la fin du mois de septembre. Durant cette période, de nombreux services de navettes sont mis en place afin de faciliter les déplacements entre les points de départ et d’arrivée des randonnées.