Back to top

Dans le nord du Costa Rica, le Parc National du volcan Tenorio attire les amoureux de la nature pour ses randonnées dans des paysages uniques, dont le Rio Céleste et sa cascade paradisiaque constituent l’apogée.

La cascade de Rio Céleste : une eau azur venue du volcan Tenorio

Au bout d’un sentier balisé de 1 500 mètres à travers la forêt tropicale humide qui tapisse le piémont de la cordillère de Guanacaste, la cascade de Rio Céleste se dresse. Haute de 30 mètres, la catarata Rio Celeste provoque l’émerveillement par les reflets fluorescents de son eau intensément bleue. La légende locale raconte qu’après avoir donné au ciel sa teinte azur, Dieu lava ses pinceaux dans le Rio Céleste. 

Pour percer le secret de cette curiosité naturelle, il faut suivre le cours de la rivière sur 150 mètres, jusqu’à la confluence de deux cours d’eau : le rio Buenavista et la Quebrada Agria, les bien nommés « Los Teñidores » (les teinturiers »). Ici les eaux, chargées de soufre et de carbonate de calcium échappés des entrailles du volcan Tenorio, se mélangent et créent une réaction chimique illuminant l’onde d’un bleu opalescent.

Au cœur de ce sanctuaire peuplé de singes capucins à face blanche, d’oiseaux tropicaux, d’agoutis, de tapirs et de pumas, les randonneurs progressent à travers la forêt pluvieuse puis la forêt de nuages, entre piscines naturelles, marmites de boue chaude, sources bouillonnantes et lacs de cratère qu’on appelle ici lagunas. 

Bon à savoir : avant de démarrer la randonnée le long du Rio Céleste (Costa Rica), récupérez une carte de la région au poste des gardes forestiers, à l’entrée du Parc National du volcan Tenorio.

L’accès au parc est possible de 8 h à 14 h tout au long de la semaine. L’entrée coûte 11 $. La boucle se réalise en 3 heures environ et peut être encadrée par un guide. Bien que tentante, la baignade sur le site est interdite. Notez que par temps de pluie, la réaction chimique donnant au Rio céleste sa teinte unique se dilue et la rivière perd temporairement sa couleur bleue.