Back to top

Plus grande mégapole du monde, Tokyo est une ville extraordinaire qui fascine autant qu’elle intrigue. Du sanctuaire Asakusa au parc d’Ueno, en passant par le Rainbow Bridge et le musée national, tout dans la capitale japonaise inspire l’émerveillement et la découverte. Les 23 différents arrondissements qui la composent en font un lieu éclectique et unique. Parmi eux se trouve Shinjuku, un district multiculturel et animé qui regorge d’endroits vivants. Notre dernière trouvaille ? Le quartier de Kabukicho, dont la réputation sulfureuse séduit chaque année de nombreux voyageurs. Préparez-vous pour une virée nocturne que vous n’êtes pas près d’oublier !

Shinanomachi, Okubo, Kabukicho : explorez les multiples facettes de Shinjuku

shinanomachi-okubo-kabukicho-explorez-les-multiples-facettes-de-shinjuku

Vibrant et fourmillant d’activités, l’arrondissement de Shinjuku s’articule autour de la gare du même nom. Situé en plein centre de la métropole, il est divisé en six quartiers. Nishi-Shinjuku abrite la mairie de Tokyo ainsi que d’immenses gratte-ciel, dont certains offrent une vue imprenable sur le mont Fuji. Viennent ensuite Okubo et Takadanobaba, respectivement habités par des majorités coréenne et estudiantine. À l’est, vous trouverez deux universités, le quartier général du Ministère de la Défense et des pêcheurs dans la zone commerciale très hétérogène d’Ichigaya. Près du stade olympique de Tokyo, il y a Shinanomachi, où vous pourrez voir les bâtiments de la Sōka Gakkai, un mouvement bouddhiste classé parmi les nouvelles religions. Enfin, Kabukicho est le dernier district de Shinjuku : réputé pour être le « quartier chaud » de la capitale, son ambiance électrique ne vous laissera pas indifférent !

De Tokyo à Paris : Kabukicho, un lieu parfois surnommé le Pigalle japonais

de-tokyo-a-paris-kabukicho-un-lieu-parfois-surnomme-le-pigalle-japonais

À l’instar des deux faces d’une même pièce de monnaie, Kabukicho vous offre à la fois une atmosphère calme le jour et festive la nuit. Très prisé des voyageurs et des Tokyoïtes, c’est un quartier dépaysant qui ne dort jamais. Le nom de Kabukicho tient son origine d’un projet de théâtre japonais traditionnel – appelé kabuki – qui n’a finalement jamais abouti. Jusqu’au 19e siècle, le site ne constituait qu’une vaste zone marécageuse. Devenu un quartier résidentiel par la suite, il fut complètement détruit lors de la Seconde Guerre mondiale. 

Aujourd’hui, il possède l’une des plus fortes concentrations du pays en restaurants, bars, salles de spectacle, de cinéma, de karaoké, de réalité virtuelle, boîtes de nuit et lieux d’amusement alternatifs. Endroit mythique pour les passionnés d’animation nippone, il a inspiré les décors et l’ambiance de nombreux jeux vidéo tels que Nicky Larson et Yakuza. La multitude d’illuminations aux néons, d’enseignes multicolores et de musiques assourdissantes reflète l’excentricité caractéristique du Japon. Kabukicho fait partie des hauts lieux de la nuit les plus célèbres et les plus visités de toute l’Asie. 

Les endroits incontournables de Kabukicho, de jour comme de nuit

les-endroits-incontournables-de-kabukicho-de-jour-comme-de-nuit

Si les monuments traditionnels et les sites historiques ne sont pas légion à Kabukicho, il n’en reste pas moins que le quartier possède plusieurs attractions à ne pas manquer :

•    Ichibangai-dori : cette double arche en néons rouges marque votre entrée dans la rue principale de Kabukicho et constitue un point de repère important pour les touristes.
•    Le musée du Samouraï : cet espace expose des katanas, des arcs, des armures et bien d’autres accessoires utilisés par de vrais samouraïs.
•    Golden Gai : dispatché sur quatre ruelles étroites, ce mini-quartier haut en couleur regorge de petits bars typiques à l’ambiance conviviale et décontractée.
•    Hanazono-jinja : ce sanctuaire, datant de l’époque Edo, est le lieu idéal pour vous recueillir et méditer en toute tranquillité.
•    Shinjuku Toho : c’est sur ce bâtiment abritant un cinéma que trône une représentation grandeur nature de la tête de Godzilla, le célèbre monstre du cinéma japonais et symbole de la culture populaire.

Partez à la découverte des host clubs, bars à thème et robot shows de Kabukicho

partez-a-la-decouverte-des-host-clubs-bars-a-theme-et-robot-shows-de-kabukicho

Incontournables à Kabukicho, des centaines de bars à thème sont disséminés à travers tout le quartier. Certains proposent des consoles gratuites pour les amateurs de jeux vidéo. Dans d’autres endroits, tout est fait pour rendre hommage à des personnages de fiction légendaires ou historiques : guerriers samouraïs, héros de bande dessinée, animaux kawaï… Du décor au menu, en passant par les tenues vestimentaires des employés, vous serez en immersion totale dans les univers les plus incroyables et décalés ! 

L’attraction la plus impressionnante reste sans doute les robot shows, ces représentations-spectacles où des artistes revêtent des costumes loufoques et dansent sous une pluie de lasers lumineux aux couleurs psychédéliques. 

Dans un tout autre style, vous pouvez aussi vous rendre dans l’un des host clubs de Kabukicho : contrairement aux idées reçues, ces bars à hôtes ou hôtesses sont surtout un lieu de rencontre et d’échange avec des locaux. Certes, vous devez payer pour leur compagnie et pour le lieu raffiné et élégant où vous passerez la soirée, mais ils peuvent vous apprendre de très nombreuses choses sur le pays, sa culture et ses habitudes. Parfois, ils peuvent également vous faire découvrir d’autres endroits dans le quartier et même vous faire entrer dans des établissements où les personnes qui ne parlent pas japonais ne sont généralement pas admises.

Nos conseils pour profiter pleinement et sereinement du quartier de Kabukicho à Tokyo

nos-conseils-pour-profiter-pleinement-et-sereinement-du-quartier-de-kabukicho-tokyo

Longtemps considéré comme peu fréquentable, Kabukicho est aujourd’hui un lieu sûr et moderne, à l’image du Japon. Vous l’aurez bien compris : le meilleur moment pour s’y rendre, c’est le soir ! Où que vous soyez dans Tokyo, prenez l’un des trains qui serpentent à travers la capitale et arrêtez-vous à la gare de Shinjuku ; cette dernière est desservie par plus d’une dizaine de lignes. Prenez la sortie est, marchez quelques minutes et vous arriverez à Kabukicho

Lors de votre passage, vous serez sans aucun doute sollicité de part et d’autre par les nombreux rabatteurs qui peuplent les entrées des bars et des restaurants : certains peuvent s’avérer insistants, mais nous vous recommandons de refuser poliment leur invitation et de continuer votre visite. Pour connaître l’ambiance festive du quartier à son apogée, allez-y pendant la Golden Week, à la fin du mois d’avril : ces quatre jours fériés sont l’occasion de fêtes et de célébrations traditionnelles spectaculaires. 

Si votre aventure au cœur de Kabukicho vous a plu, n’hésitez pas à la poursuivre dans le quartier voisin de Shibuya, royaume de la mode et lieu de rassemblement de la jeunesse tokyoïte.