Back to top

À l’extrémité sud-ouest du Canada, l’île de Vancouver protège la côte du Lower Mainland bordant la Colombie-Britannique. Face à la ville de Vancouver, cette île longue de 450 km sur 60 à 100 km de large est baignée à l’ouest par l’océan Pacifique. Montagnes, forêts, fjords et plages s’y côtoient sur 32 134 km², la plus vaste superficie de toutes les îles de la côte ouest de l’Amérique. 

Découvrir la ville de Vancouver avant d’embarquer sur le traversier

Cernée par la mer et traversée par le fleuve Fraser, Vancouver sur la carte ressemble à une île, mais n’en est pas une à proprement parler. Cité portuaire sur la péninsule Burrard, la métropole de Colombie-Britannique figure régulièrement en tête du classement mondial des villes les plus agréables à vivre. Résolument tournée vers l’écologie, elle possède le troisième plus grand parc urbain d’Amérique du Nord : le Vancouver Stanley Park. Ceinturée par 9 km de promenade en front de mer (Seawall), cette oasis de verdure de 400 hectares aux portes de Vancouver Downtown offre de magnifiques points de vue sur la ville et la côte Pacifique.

Visiter Victoria, capitale de la Colombie-Britannique et de l’île de Vancouver

port-victoria-vancouver

En descendant du traversier Tsawwassen/Swartz Bay sur la pointe sud de l’île, Victoria charme les voyageurs par son architecture élégante, ses ruelles pimpantes et sa douceur de vivre. On s’y promène le long de l’Inner Harbour (port de plaisance) et du front de mer. En chemin, on découvre le parlement provincial, puisque Victoria est la capitale de la Colombie-Britannique, et le Royal British Columbia Museum, jetant un regard sur l’histoire de l’île, depuis les Premières Nations jusqu’à l’arrivée des colons européens.

Flâner dans les Butchart Gardens

butchart-gardens-vancouver

Des fleurs multicolores, des arbres centenaires, des sentiers chargés d’odeurs légères : voilà à quoi ressemblent ces anciennes carrières de calcaire transformées en jardins merveilleux. Classés lieu historique national, les Butchart Gardens comptent parmi les plus beaux jardins d’exposition florale au monde et constituent un incontournable de l’île de Vancouver en matière de tourisme

Admirer les géants de Cathedral Grove 

cathedral-grove-vancouver

Au cœur de la forêt pluviale du parc provincial de MacMillan, Cathedral Grove abrite les plus vieux et plus hauts arbres de Colombie-Britannique : des sapins de Douglas et des cèdres rouges de l’Ouest, dont certains, âgés de plus de 800 ans, peuvent atteindre plus de 9 mètres de circonférence.

Surfer sur les vagues de Tofino et Ucluelet

surfeurs-plage-tofino-vancouver

Aux portes du parc national du Pacific Rim, les plages de Tofino et d’Ucluelet passent pour être les meilleurs spots de surf du Canada, avec vue sur la forêt et la montagne. De la plage de sable fin, on observe les phoques, les otaries et les lions de mer. Entre ces deux villages de la côte occidentale, le Wild Pacific Trail offre un merveilleux terrain de jeu aux amateurs de randonnée. Face à d’époustouflants paysages naturels, ce sentier marin de 8,8 kilomètres traverse les forêts et longe les puissantes vagues du Pacifique. 

Observer les orques, les baleines et les grizzlys à Telegraph Cove

baleine-bosse-telegraph-cove-vancouver

Nichée sur la côte nord-est de l’île, Telegraph Cove est réputée pour sa position idéale sur le détroit de Johnstone, où l’on peut observer à l’œil nu orques, grands rorquals et baleines à bosse. Cette crique isolée est aussi le point de départ de traversées (en kayak ou barque à fond plat) sur les bras de mer du détroit, à la recherche des ours noirs et des grizzlys.

Paradis du bout du monde, l’île de Vancouver offre aux amoureux de nature sauvage un véritable retour aux sources, à 1 h 30 en ferry ou 30 minutes en hydravion de la ville de Vancouver.