Au sud-ouest de Séoul, Hongdae, le quartier des étudiants, possède une atmosphère unique dans la capitale coréenne. Entre arts et cuisine de rue, bars, discothèques, musique et musées originaux, la visite de ce lieu pittoresque révèle une culture dynamique et alternative.

Mégapole nichée au nord du pays, Séoul entremêle sur son territoire différentes ambiances et influences. De Gangnam, le quartier des affaires, à Dongdaemun, le quartier de la mode ; de Jongno, le centre historique, à Songpa, un univers huppé ; de Yongsan, le quartier de l’électronique, à Jung-su, le cœur administratif, de part et d’autre du fleuve Han chaque zone compose une des multiples facettes de la capitale de la Corée du Sud. Hongdae se démarque par sa population jeune et son atmosphère artistique. 

Suivez le guide à Hongdae, quartier bohème et branché de Séoul

Suivez le guide à Hongdae, quartier bohème et branché de Séoul

 

 

Sur la rive droite du fleuve, dans l’ouest de Séoul, Hongdae dessine ses contours à cheval sur deux quartiers, Seogyo-dong et Hapjeong-dong. L’université de Hongik, Hongik Daehakgyo en coréen abrégé en Hongdae, est implantée sur ce territoire. L’institution a non seulement donné son nom à la zone, mais elle a aussi participé à la construction de son identité. Ouverte dès 1946, elle se spécialise dans les beaux-arts, le design et l’architecture. Tout naturellement, les rues qui l’entourent subissent son influence. Indépendance et créativité les envahissent.

Dans les années 1990, le phénomène s’intensifie grâce à l’installation d’artistes qui se mêlent aux étudiants, attirés par des loyers plus attractifs que dans le reste de la capitale. Cette population transforme les rues de Hongdae en galerie à ciel ouvert en couvrant les murs de fresques, autour de l’université notamment. Des sculptures parsèment çà et là le quartier. Alors que les galeries à l’ambiance bohème ou design se développent, des marchés d’art s’organisent aussi régulièrement. Le plus célèbre d’entre eux, le Free Market, se tient chaque samedi entre mars et novembre et laisse la part belle aux œuvres d’étudiants. 

Outre l’exposition d’artistes en devenir, le Free Market sert également de scène à des groupes musicaux. Hongdae s’est imposé au fil des ans comme le berceau de la musique coréenne indépendante. Jouée dans la rue, cette musique s’écoute aussi dans des salles de spectacle. Si bien que le quartier recèle de scènes désormais reconnues voisinant des clubs plus confidentiels. La population estudiantine a fait de ces structures et des bars locaux un endroit inconditionnel pour faire la fête. Les clubs de karaoké s’ajoutent à ce paysage de lieux festifs.

S’il venait à ces fêtards une envie de grignoter quelque chose, ils savent qu’ils peuvent trouver tout autour d’eux une variété de gourmandises. À toute heure du jour et de la nuit, la street food coréenne déploie ses trésors délicieux. Calamars entiers frits, tteokbokki, soondae typiquement coréens rencontrent des crêpes ou des glaces à l’italienne. Pour nombre de visiteurs, ces spécialités sont en elles seules une raison de faire une incursion à Hongdae.

Les hôtels et guesthouses de Hongdae, plus abordables financièrement

suivez-le-guide-a-hongdae-quartier-boheme-et-branche-de-seoul

Ils découvrent par la même occasion un endroit rêvé pour faire du shopping. Quelques grandes enseignes internationales font désormais partie de l’offre commerçante. Mais ce sont surtout les boutiques indépendantes qui apportent du caractère à ces rues et proposent accessoires et vêtements vintage ou à la mode.

Populaire auprès des artistes et étudiants, Hongdae séduit aussi les touristes. Pour mieux explorer le quartier, ceux-ci n’hésitent pas à y séjourner. Les hôtels de Hongdae ont la réputation d’être moins chers que ceux des autres zones de Séoul. Un argument supplémentaire pour s’immerger dans son ambiance unique.