Back to top

Ville pleine de contrastes, Ho Chi Minh-Ville a su trouver, au fil du temps, un équilibre entre les coutumes vietnamiennes et les besoins modernes qui ont accéléré son développement urbain. Bercée à l’est par la rivière de Saïgon, elle se caractérise par son effervescence et son dynamisme : autrefois capitale du Vietnam, elle en est aujourd’hui le centre économique, tout en restant la plus grande ville du territoire. Préparez vos valises et partez à la conquête d’Ho Chi Minh-Ville, que les Français surnomment si joliment la « perle de l’Extrême-Orient ».

Ho Chi Minh-Ville ou Saïgon : la métropole aux deux noms

ho-chi-minh-ville-ou-saigon-la-metropole-aux-deux-noms

Si tout le monde connaît désormais cette ville vibrante et envoûtante sous le nom d’Ho Chi Minh-Ville, vous serez peut-être étonné d’apprendre que bien des personnes l’appellent encore Saïgon. À l’époque des Khmers, les premiers habitants du territoire vietnamien, Ho Chi Minh-Ville portait le nom de Prey Nokor. Elle devint ensuite Gia Dịnh, lorsque les Vietnamiens reprirent le contrôle de la région. Puis, au moment de la colonisation française dans les années 1860, le nom de Saïgon lui fut attribué : si les raisons de ce choix demeurent incertaines, on peut supposer que la présence de la rivière de Saïgon, à l’est de la ville, n’y est pas étrangère. Le nom d’Ho Chi Minh-Ville fut officialisé en 1976, suite à la tristement célèbre guerre du Vietnam. Il rend hommage à l’un des principaux acteurs nationaux de cette dernière : Ho Chi Minh, militant communiste et ex-président de la RDVN (République démocratique du Vietnam), considéré comme le fondateur du Vietnam contemporain. Parmi la population, plusieurs générations dénomment encore la ville Saïgon, habitude prise depuis leur naissance. Les plus jeunes estiment souvent qu’Ho Chi Minh-Ville est moins facile à prononcer que l’ancienne appellation, plus courte et populaire.

Temples, pagodes et autels : quand la population d’Ho Chi Minh-Ville honore ses traditions

Temples, pagodes et autels : quand la population d’Ho Chi Minh-Ville honore ses traditions

Si la ville a aujourd’hui un rythme de vie dynamique, parfois même effréné, à l’instar de multiples autres métropoles asiatiques, les habitants d’Ho Chi Minh-Ville conservent un esprit très traditionaliste envers leurs racines et leurs coutumes. Malgré les périodes de colonisation, d’occupation et de guerre (France, États-Unis, Vietnam du Nord), la ville a su garder une certaine indépendance, qui se ressent chaque jour dans les gestes spirituels de ses citoyens. Le bouddhisme est la religion la plus pratiquée et les lieux de culte, tels que les temples et les pagodes, sont assidûment fréquentés par les Vietnamiens. Vous pourrez facilement en visiter, car ils sont nombreux à Ho Chi Minh-Ville. Ne manquez pas la pagode de l’Empereur de Jade, celle de Giac Lam ainsi que le temple de Vinh Nghiem. Vous pourrez également déceler d’autres influences religieuses dans le style et l’architecture de ces édifices : taoïsme, christianisme et confucianisme. Ho Chi Minh-Ville reste l’un des endroits les plus vivants et animés du Vietnam lorsque vient le temps des célébrations officielles : Nouvel An vietnamien, fête de la Libération, rites du Têt… Autant de moments honorés comme il se doit par la population locale pour rappeler l’importance des mœurs anciennes dans une métropole en constante évolution.

Sortez de votre hôtel à Ho Chi Minh-Ville et profitez d’une ambiance citadine moderne

Sortez de votre hôtel à Ho Chi Minh-Ville et profitez d’une ambiance citadine moderne

Fascinante et bouillonnante, la métropole sud-vietnamienne possède un patrimoine aussi ancien qu’éclectique. Dans tous les quartiers, vous pratiquerez des activités variées et ludiques pour apprivoiser la ville : découverte architecturale, itinéraire gastronomique, visites culturelles, instants sportifs… Ho Chi Minh-Ville regorge de sites et de monuments immanquables : palais de la Réunification, musée des Vestiges de la Guerre, cathédrale Notre-Dame de Saïgon, jardin botanique et zoologique, marché Ben Thanh… Beaucoup d’entre eux retracent l’histoire et l’évolution mouvementée de la cité. Si vous êtes à l’aise sur un deux-roues, suivez le guide et allez à la conquête d’Ho Chi Minh-Ville à moto ! Sinon, perdez-vous tranquillement dans les rues chaleureuses et agitées pour explorer et découvrir la ville selon vos envies. Centre névralgique, Ho Chi Minh-Ville fait partie de ces métropoles qui ne dorment jamais : cosmopolite et surprenante, elle ne vous laissera pas indifférent !

Quand les vestiges de la guerre se fondent dans le paysage touristique : partez sur les traces du fameux Ho Chi Minh trail

Quand les vestiges de la guerre se fondent dans le paysage touristique : partez sur les traces du fameux Ho Chi Minh trail

Véritable fierté lors des guerres d’Indochine et du Vietnam, la piste d’Ho Chi Minh-Ville est un itinéraire incontournable pour les voyageurs passionnés d’histoire. Partant de la montagne de Truong Son, au nord du pays, il s’agit d’un réseau immense de sentiers et de routes. Sillonnant à travers les forêts et les reliefs du Vietnam, ces voies étaient empruntées pour ravitailler les miliciens du sud lors du conflit en armes, nourriture, carburant, marchandises… Discrètes et élaborées, elles se situaient également sur une partie des territoires du Laos et du Cambodge. La portion sud de la piste se termine dans les tunnels de Cu Chi, localisés à une quarantaine de kilomètres au nord d’Ho Chi Minh-Ville. De nos jours, il est possible d’arpenter ces chemins pour découvrir le Vietnam de manière nomade et authentique. 

Choisissez la meilleure période pour voyager en fonction de la météo à Ho Chi Minh-Ville

Choisissez la meilleure période pour voyager en fonction de la météo à Ho Chi Minh-Ville

La vie en Asie du Sud-Est est rythmée par les moussons, ces périodes de pluie qui définissent les contours des saisons. Le Vietnam ne fait pas exception à la règle et il existe donc des moments plus propices au voyage que d’autres pour vous rendre à Ho Chi Minh-Ville. De décembre à mars, c’est la saison sèche sur l’ensemble du territoire : un grand ciel bleu et des températures chaudes vous attendent dans la métropole, ainsi que de nombreux autres voyageurs. Si les paysages pluvieux et la foule citadine ne vous dérangent pas, tentez votre chance en juillet-août : ces deux mois composent la haute saison à Ho Chi Minh-Ville, malgré la mousson d’été et ses averses diluviennes. Si vous préférez les périodes plus calmes, partez entre avril et juin ou entre septembre et novembre : au début ou à la fin de la saison des pluies, vous aurez l’assurance d’un séjour réussi entre paysages verdoyants et villes paisibles.