Back to top

A l’instar de l’Ethiopie, sa voisine, Djibouti est un pays situé dans la corne de l’Afrique, berceau des premiers Hommes. Sa richesse culturelle et ethnique et son abondance panoramique en font un pays aux mille couleurs, une destination d’une rareté absolue. Loin de notre rythme quotidien et de notre confort occidental, Djibouti est un voyage en dehors du temps. Un voyage d’aventure, où les mythes perdurent et où la notion de découverte prend un tout autre sens…

 

Les îles Moucha

hn

Situées à une quinzaine de kilomètres au large des côtes de la ville de Djibouti, à l’entrée du golfe de Tadjourah, les îles Moucha sont un chapelet d’îles presque désertiques réputées pour leurs plages de sable fin et leur eau turquoise. En somme, des paysages paradisiaques. Les récifs coralliens qui les encerclent sont d’une richesse exceptionnelle et les espèces sous-marines y abondent, à l’abri du reste du monde. Ou plutôt, sont un monde à part. Cette rareté a d’ailleurs fait des îles l’un des plus beaux sites de plongée au monde.
À proximité, l’île de Maskali flirte avec les côtes des îles Moucha. Les paysages variés qu’elles forment ensemble offrent aux touristes plages paradisiaques, lagons turquoise, mangroves sauvages et spots de ski nautique. Ces îles ont d’ailleurs été rendues célèbres par l’écrivain et aventurier Henry de Monfreid, dans ses Lettres de la mer Rouge – Ecrits d’un aventurier. Une aventure hors du temps, et hors du commun.

 


Le lac Assal

yn

Le lac Assal est le point le plus bas de l’Afrique : il est situé à 150 mètres sous le niveau de la mer. C’est une véritable oasis, puisque ce cratère de volcan est situé au cœur du désert de Danakil, l’un des endroits les plus inhospitaliers de la planète, sa température pouvant atteindre les 58°.  « C’est le territoire de la mort » disait l’explorateur Wilfred Thesiger. Cependant, aussi aride soit-il, ce désert a ce petit quelque chose de bucolique et d’enchanteur. Tout comme le lac Assal, puisque les étendues de lave noire de volcans endormis contrastent avec son eau teintée d’émeraude pâle et chaleureuse.
Alimentée par de nombreuses sources chaudes, l’eau du lac fait d’ailleurs partie des plus salines au monde : 350 grammes de sel par litre d’eau. Les pertes blanches forment une banquise de sel aux abords du lac, où le blanc se mélange au vert pâle-émeraude du lac de la plus poétique des manières. De la neige dans le désert, un spectacle rare et unique au monde. Ce sel, l’or blanc, est collecté par les nomades afar qui le transportent à dos de chameaux et le troquent contre des céréales en Ethiopie. Le sel n’est pas raffiné et est très riche en fer et en minéraux.
Flotter sur les eaux de ce lac est l’expérience la plus intemporelle qui soit, et surement la plus inattendue dans tout une vie.

 

Le lac Abbé

thn

Le lac Abbé se trouve à la frontière entre Djibouti et l’Ethiopie. Il garde jalousement son eau pour lui et ne se déverse pas dans la mer… et pour cause : il est le dernier lac de l’est africain, dernière source intarissable dans une région où l’eau se fait de plus en plus rare.
Le lac Abbé, ou « lac pourri » en raison des nombreuses cheminées de travertin et les vapeurs sulfureuses qui s’en dégagent, nous donnent l’impression de se trouver dans l’antre du diable, un jardin aux senteurs de souffre. Et pourtant, ces aiguilles de plusieurs dizaines de mètres de hauteur sont fabuleuses et offrent un décor de carte postale. Au coucher du Soleil, quand notre étoile se couche et se cache derrière ces cheminées de fées, on est transporté instantanément dans un autre monde.
La croûte terrestre est à cet endroit est d’ailleurs l’une des plus fines au monde. Ainsi, le magma souterrain fait fumer le paysage et bouillonner les sources d’eau alentours. Paysage rare :  il faudrait plonger au fond de l’océan Pacifique pour observer un panorama de cette envergure.

 

Le golfe du Ghoubbet Al Kharab

gh

Selon la légende, le commandant Cousteau aurait plongé dans le Ghoubbet Al Kharab, une anse située à l'extrémité du golfe de Tadjourah, à proximité de la ville de Djibouti. Il aurait aperçu quelque chose d'inhabituel sous l'eau et aurait choisi de n'en parler à personne. Inquiétante, cette anse majestueuse est surnommée le Gouffre des Démons et est source de légendes bien maléfiques. C’est à l’extrême pointe du golfe de Tadjourah que vous pourrez vous y aventurer, si vous l’osez.
Dans cette région naît l’océan érythréen et se déchire la frontière entre l’Afrique de la péninsule arabique. Dans le golfe flottent les somptueuses îles du diable : des volcans marins émergés qui offrent une vue imprenable sur le monde qui les entoure. Le golfe du Ghoubbet Al Kharab est un site légendaire à la réputation légendaire.
 

Toutes les informations sont disponibles sur visitdjibouti.dj. Bon voyage !