Sur la côte Nord-Est du Danemark, entre les maisons de pêcheurs et les dunes de sable, des surfeurs se préparent à se mettre à l’eau. Les vents et le riche environnement protégé par le parc national de Thy en fait une destination phare pour tous les amateurs de glisse.
 

L’île d’Hawaii et de Jutland : même passion ?


Aucun collier de fleurs ni de palmier à l’horizon. Les surfeurs, eux, sont bien présents. 31 spots de surf ont été recensés sur la côte Nord-Est du Danemark sur l’île de Jutland, lui valant le surnom de « Cold Hawaii ». Les deux récifs situés plus loin des côtes rendent propice la pratique du surf, de la planche à voile et du kitesurf.

Des kitesurfs à Cold Hawaii

A partir des années 1990, la communauté de surfeur s’est installé dans le village de Klitmøller, un hameau de pêcheur sur cette côte. Mais il y a de quoi penser que le surf n’était pas l’unique raison de s’aventurer, à plus de 400 km de Copenhague.
 

Le vent frais du parc national de Thy
 

La côte de Cold Hawaii se situe dans le parc national de Thy, cela représente 244 km2 d’espace vert. Un paradis pour les amoureux de la nature sauvage. Il est possible de s’y balader pour contempler le paysage changeant du tout au tout : des vastes plaines, aux dunes de sable.

Vous croiserez sûrement sur votre route de nombreux oiseaux. La partie du Sud du parc, vers Agger Tange, est d’ailleurs considérée comme une des zones de repos les plus importantes d’Europe du Nord pour des groupes d’oiseaux aquatiques.

Maisons de pêcheurs à Cold Hawaii

Moins poétique, quelques bouts de béton dépassent des dunes d’Agger. Ce sont les vestiges des bunkers allemands de la Seconde Guerre mondiale. Ils témoignent du projet nazi Atlantikwall (le mur de l’atlantique) qui visait à construire une défense s’étendant des Pyrénées jusqu’au Nord de la Norvège.

Un lieu donc également chargé d’histoire qui renseigne sur la période d’occupation du Danemark. Mais le vent ayant désormais tourné, les surfeurs ont bien décidé d’en profiter.