Back to top

La région du Burren en Irlande est un plateau désertique composé de roches calcaires érodées en lapiaz, un ensemble de crevasses et fissures régulières dues au ruissellement de l’eau et au gel. Cette merveille de la nature, formée pendant le Carbonifère il y a environ 350 millions d’années, s’étend sur 130 km² au nord-ouest du comté de Clare. Le sud-est du plateau du Burren est protégé par le Burren National Park. La région est également traversée du nord au sud par le sentier de randonnée appelé le Burren Way, long de 123 km et débouchant sur les époustouflantes falaises de Moher. 

Le Burren, un site unique et une curiosité géologique

burren-le-comte-a-la-geologie-unique-et-aux-paysages-typiquement-irlandais

Le nom du Burren vient de l’irlandais boireann, qui signifie « endroit rocailleux », ce qui décrit bien l’apparence inhospitalière de la région. Les dalles de calcaire sont séparées par des crevasses profondes, surmontées de rochers épars et de touffes d’herbe grasse. Ce paysage à la fois désolé et fascinant a été façonné par la nature au fil des siècles, à coups de bourrasques de vent et de pluies abondantes. Le sol est composé de sédiments et des restes de squelettes des organismes marins provenant de la mer chaude qui s’étendait là il y a des millions d’années.

Le climat de la région est également particulier. Composé de couches de calcaire pouvant atteindre 900 mètres de profondeur, le sol agit comme un radiateur, emmagasinant la chaleur pendant l’été pour la restituer en hiver. Du fait de l’alliance de la douceur océanique et de la composition du sol, la région voit se développer à la fois des espèces végétales méditerranéennes et alpines. Par ailleurs, malgré son apparence infertile, le Burren abrite 700 espèces végétales et 75 % des espèces indigènes de l’Irlande.

Que voir dans le Burren ?

burren-en-irlande

La région ravit les amateurs de grands espaces et de nature. Sur le plateau de Burren et sur les falaises de Moher, l’étendue du ciel et de l’océan séduit même les plus réticents. Il n’est pas nécessaire d’être sportif pour visiter le Burren, puisqu’un très bon réseau de routes côtières et intérieures relie les points d’intérêt. Vous n’avez pas envie de tenter la conduite à gauche ? La contrée est également quadrillée par les bus Eireann 350 et 333. De mai à août, un bus gratuit dessert les différents sentiers du Burren National Park depuis Corofin.

Les randonneurs apprécieront forcément le Burren Way, long sentier qui se sépare en trois chemins depuis la baie de Galway, l’un longeant la côte et les deux autres s’enfonçant dans l’intérieur du pays. Accessible aux marcheurs de tous niveaux, il demande de l’endurance du fait de sa longueur. On estime à cinq jours le temps nécessaire pour le parcourir entièrement, l’occasion de passer la nuit ou une journée dans des endroits pittoresques comme l’ancienne ville thermale de Lisdoonvarna.

Les autres points d’intérêt du Burren

Le géoparc constitué de la région de Burren et des falaises de Moher comprend neuf sites d’intérêt, appelés géosites, qui ne se limitent pas aux roches calcaires et aux falaises. À Lisdoonvarna, visitez les anciennes installations thermales, dont la pompe hydraulique datant de l’époque victorienne, et goûtez à l’eau sulfureuse. Vous pourriez même trouver l’âme sœur lors du Matchmaking Festival, le plus grand événement pour célibataires d’Europe, organisé en septembre.

Découvrez aussi la jolie plage de sable de Fanore, les îles Aran accessibles depuis le Doolin Pier, le Burren Nature Sanctuary de Kinvara ou encore le Dolmen de Poulnabrone, l’une des nombreuses constructions mégalithiques préhistoriques que compte la fabuleuse région du Burren. Et ne manquez pas de visiter l’exposition multimédia du Burren Center.