Situé à une position centrale du monde, l’Equateur reste encore dans l’ombre de ses voisins. Grand comme la moitié de la France, ce petit pays situé entre la Colombie et le Pérou regorge de trésors naturels et historiques. L’UNESCO a d’ailleurs classé 5 sites équatoriens à son patrimoine, les voici :


le passé colonial à Santa Ana de los Ríos de Cuenca
 

La ville de Cuenca en Equateur

Perchée à 2530 mètres d’altitude, la ville de Cuenca est sortie de terre dans la vallée de Paucarbamba au Sud de l’Equateur. Malgré des conditions de vie de haute montagne, c’est la troisième plus importante ville du pays après Guayaquil et Quito, la capitale située à 441 km. Son riche passé colonial a peut-être joué un rôle dans son développement. La ville fut fondée en 1557 par Gil Ramirez Dávalos, gouverneur de Quito, sur ordre du vice-roi du Pérou, Don Andrés de Mendoza. On retrouve cet héritage colonial dans le plan orthogonal des rues pavées du centre historique. En effet, la Loi des Indes édictées par le roi d’Espagne Charles Quint a uniformisé l’urbanisation des nouvelles cités bien plus que celles des colonies françaises par exemple. L’un des plus beaux témoignages de cette époque est l’ancienne cathédrale de Cuenca battis sur d'anciennes ruines incas.

 

Les routes ancestrales Incas : le Qhapaq Ñan
 

Les routes incas

Serpentant de la Colombie, en passant par l’Equateur, le Pérou et la Bolivie pour finir à la frontière du Chili et de l’Argentine, le réseau de routes incas parcourt plus de 30 000 km. Construits sur plusieurs siècles avant le XVIe siècle, ces chemins souvent escarpés et dallés de pierre permettaient aux voyageurs de l’empire Incas de traverser avec moins de difficultés les régions hostiles des Andes, entre sommets enneigés, forêts tropicales et déserts. 



Le parc national Sangay
 

Le parc national Sangay

Si vous suivez cette route ancestrale, vous arriverez peut-être dans le parc national Sangay. Sur ses 270 000 ha, il rassemble toute la gamme des écosystèmes de l’Equateur. Trônant au-dessus de la flore, les volcans Sangay et Tungurahua sont toujours en activité, en témoignent les fumées orangées se dégageant des cratères. À travers ce brouillard, vous pourrez apercevoir si vous êtes chanceux, le grand condor des Andes, l’un des plus grands oiseaux du monde. En effet, le parc est un paradis pour les oiseaux avec environ 450 espèces recensés sur son territoire.

 

L’exception Galápagos
 

Les îles Galapagos

Un archipel qui aurait pu accueillir le Jurassic Park. Situé à 1000 km de la côte équatorienne, les très reculées îles Galápagos recueillent une faune et flore extraordinaire comme la tortue géante des Galápagos. L’archipel est composé de 19 grandes îles sorties de terre suite à une éruption volcanique survenue il y a 10 millions d’années. Cela explique pourquoi le parc national des Galápagos et sa réserve marine fut le tout premier site inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en 1978.

 

L’historique Quito
 

L'historique QuitpLa ville de Quito a traversé l’histoire. Ancienne cité inca, rasé pendant la conquête coloniale, les conquistadors bâtirent une nouvelle ville au XVIe siècle. C’est son centre historique colonial qui a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Son originalité ? Son architecture baroque décrite par l’UNESCO : « Les monastères San Francisco et Santo Domingo, l'église et le collège jésuite de La Compañía, avec leurs riches décorations intérieures, sont des exemples parfaits de ce mélange d'art espagnol, italien, mauresque, flamand et indien. »