Back to top
Inscrivez-vous à la newsletter
The subscriber's email address.

Sitges, Saint-Tropez catalan

La station balnéaire branchée, très appréciée, notamment, par la communauté homosexuelle, possède 26 plages s’étirant sur près de 4 km. Son charme réside dans son authenticité, car elle a gardé un aspect de village de pêcheurs aux bâtisses blanches, mais aussi de ville riche avec les belles demeures des « Américains », ces enfants du pays partis faire fortune dans les colonies espagnoles (Cuba et Puerto Rico, par exemple) et qui voulaient montrer leur réussite avec ces maisons cossues. Mais l’édifice emblématique de Sitges, c’est l’église de la Punta, avec ses deux clochers, juste au-dessus de la mer. Pour ne pas bronzer « idiot », il faut visiter deux beaux et agréables musées, qui sont reliés l’un à l’autre. Le Cau Ferrat est l’ancien domicile d’un artiste barcelonais qui a beaucoup œuvré pour le rayonnement culturel de Sitges : Santiago Rusiñol (1861-1931) dont les dernières volontés étaient de conserver son habitation telle quelle, avec ses tableaux, ses meubles, ses collections d’artisanat espagnol et d’art ancien, etc. Juste à côté, dans l’ancien hôpital de Sant Joan, du XIVe siècle, le musée Maricel expose des peintures et sculptures couvrant une large période : de la Renaissance aux Modernistes en passant par des œuvres baroques et romantiques.

http://www.visitsitges.com/fr/