Back to top
Inscrivez-vous à la newsletter
The subscriber's email address.

La capitale costaricienne n’est pas vraiment un passage obligé, mais elle vaut le détour en arrivant de l’aéroport ou la veille du retour, pour visiter d’intéressants musées et se balader dans les quartiers branchés ou le marché haut en couleurs. Même si elle présente un patrimoine architectural limité (dont l’imposant théâtre national), la ville est à taille humaine (300 000 habitants) et sûre, contrairement à d’autres capitales d’Amérique centrale.