Back to top
Inscrivez-vous à la newsletter
The subscriber's email address.

Grand, un petit village des Vosges au grand patrimoine

En parcourant la campagne vosgienne vers l’ouest, là où ce département rencontre la Haute-Marne et de la Meuse, rien ne prépare à cette extraordinaire découverte venue de l’époque gallo-romaine. À l’écart des principales voies de circulation, sur un plateau calcaire où forêts et champs prennent possession du paysage se dresse le petit village de Grand. Cette modeste localité où vivent un peu moins de 400 habitants possède un patrimoine d’une grandeur insoupçonnée, témoin de son passé antique flamboyant. Il se matérialise sous la forme d’une demi-ellipse : l’amphithéâtre de Grand, implanté à quelques centaines de mètres du centre du village.

Ce lieu de spectacle construit par les Romains au cours du 1er siècle après J.-C. impressionne par sa stature. Long de quelque 148 m, il pouvait accueillir jusqu’à 17000 spectateurs et entre dans la catégorie des plus grands amphithéâtres romains d’Europe. En le découvrant, on remarque la restauration d’une partie des gradins. Une décision visant à protéger ces vestiges, à leur redonner leur lustre d’antan et aussi à accueillir à nouveau le public.

Une ville établie sur une source «miraculeuse»

Au centre du village, la remarquable mosaïque de Grand se déroule sur une surface d’environ 232 m². Ses tesselles de couleur aux motifs exceptionnellement bien conservés ornaient le sol d’une «basilique». Ils s’abritent désormais sous un édifice où s’exposent aussi des objets retrouvés lors de fouilles. Pour les admirer, les visites sont payantes. Un tarif qui englobe l’exploration de l’amphithéâtre et de la mosaïque.

Le site archéologique de Grand comprend le village et les alentours. Il passionne historiens et archéologues spécialistes de la Gaule romaine depuis le XIXesiècle. Ceux-ci estiment que Grand se nommait autrefois Andesina et comptait près de 20000 habitants. Centre commercial important, elle avait été établie sur une source «miraculeuse». Des hypothèses supplémentaires, pour le moment non vérifiées, rapportent que la ville accueillait un temple dédié à Apollon Grannus, dieu de la guérison et des eaux. Ce qui expliquerait l’origine du nom actuel du village.

Des campagnes de fouilles sont organisées régulièrement. Elles continuent de mettre à jour des vestiges importants qui affinent le portrait de Grand/Andesina à l’époque gallo-romaine. Le petit village vosgien n’a pas fini de dévoiler ses grands secrets.