Back to top
Inscrivez-vous à la newsletter
The subscriber's email address.

Le plus petit Etat indien (à peine 3 700 km² et près d'un million et demi d'habitants) est marqué par la présence portugaise qui a perduré du début du XVIe siècle jusqu’en 1961, année où Goa a intégré la République de l’Inde. C’est une destination touristique très connue et courue, grâce à cent kilomètres de côtes bordant la mer d’Oman, avec de longues plages de sable s’étirant de l’Etat du Maharashtra, au Nord, à celui du Karnataka, au Sud. Le littoral, ponctué de forts anciens datant de la domination portugaise, s’avère beaucoup moins urbanisé et fréquenté au sud qu’au nord. Goa ne pâtit cependant pas de hauts immeubles ni d’agglomérations denses : ses stations balnéaires comme sa capitale, appelée Panjim ou Panaji, restent à taille humaine. Et l’Etat a conservé ses particularismes, grâce à un mariage indo-portugais réussi que ce soit dans les traditions, l’architecture, les assiettes ou les édifices religieux, tantôt catholiques, tantôt hindouistes.